Grande-Bretagne: Des militaires britanniques parmi 4 néo-nazis présumés arrêtés

SOCIETE Les quatre hommes soupçonnés de préparer des attentas sur le sol britannique appartiendraient au groupe néonazi «National Action»…

20 Minutes avec AFP

— 

Illustration de la police militaire royale britannique
Illustration de la police militaire royale britannique — PEAA/ZDS/WENN.COM/SIPA

Quatre néo-nazis présumés soupçonnés de préparer des actes terroristes ont été arrêtés ce mardi par la police dans les West Midlands (centre de l’Angleterre), a annoncé le ministère britannique de la Défense. Parmi eux figurent des militaires, a-t-on précisé de même source.

« Nous sommes en mesure de confirmer que plusieurs membres de l’armée ont été arrêtés par la police », a indiqué le ministère dans un communiqué, sans toutefois en préciser le nombre.

>> A lire aussi : Cinq cents imams britanniques refusent d’enterrer les terroristes

Des membres présumés du groupe néonazi « National Action »

L’enquête qui ne fait que commencer a été confiée à la police, a précisé le ministère. Les quatre hommes soupçonnés de préparer des attentas sur le sol britannique appartiendraient au groupe néonazi « National Action » qui a été interdit en décembre 2016 en vertu de la législation antiterroriste britannique. Ils sont âgés de 22 à 32 ans selon la police qui n’a pas donné leur identité.

>> A lire aussi : Le suspect de l'attaque devant Buckingham inculpé pour terrorisme

Les quatre suspects vivaient dans différents endroits du Royaume-Uni : Birmingham, Powys (Pays de Galles), Ipswich et Northampton. Des perquisitions à leurs domiciles étaient en cours. En décembre, la ministre de l’Intérieur Amber Rudd avait qualifié l’organisation National Action de « raciste, antisémite et homophobe » et estimé qu’elle « n’a pas sa place au Royaume Uni ». L’organisation avait salué le « sacrifice » du meurtrier de la députée Jo Cox, la députée travailliste assassinée en juin 2016 par un sympathisant néo-nazi