Burning Man: Un festivalier meurt après avoir couru au milieu des flammes

FAITS DIVERS Aaron Joel Mitchell, un Américain de 41 ans, est mort après s’est jeté dans les flammes lors du festival Burning Man, aux Etats-Unis…

20 Minutes avec agence

— 

Un immense brasier dans le désert du Nevada lors du festival Burning Man 2013.
Un immense brasier dans le désert du Nevada lors du festival Burning Man 2013. — Andy Barron/AP/SIPA

Aaron Joel Mitchell est mort après s’être jeté dans le feu lors de la 31e édition du festival Burning man, dans le désert du Nevada (Etats-Unis), samedi soir. Lors de la mise à feu de la structure géante qui constitue l’apothéose de l’événement, cet Américain de 41 ans a déjoué la vigilance des secours et s’est précipité dans les flammes, relate CNN.

De gigantesques bûchers pour clôturer le festival

Originaire de l’Oklahoma, la victime vivait en Suisse avec sa femme. Tous les deux étaient venus dans le Nevada pour participer au festival artistique dont l’une des règles est de détruire toute trace du passage des festivaliers dans un souci écologique. De gigantesques bûchers clôturent ainsi l’événement.

L’homme aurait réussi à traverser le dispositif de sécurité juste après la mise à feu pour se ruer dans le brasier. Les pompiers ont dû attendre l’effondrement complet de la structure pour venir en aide à la victime sans risquer leur vie.

Suicide ou accident ?

Aaron Joel Mitchell a alors été hélitreuillé vers l’unité des grands brûlés de l’hôpital de Sacramento (Californie), mais il était déjà mort à son arrivée.

Les raisons de son geste demeurent inconnues. A-t-il chuté en tentant de traverser le brasier ou voulait-il mettre fin à ses jours ? Selon les premiers examens, il n’avait pas bu. De nouvelles analyses devront déterminer s’il était sous l’emprise de la drogue.

Organisé pour la 31e fois dans le Nevada, le festival Burning Man rassemble chaque année près de 70.000 participants. Les œuvres d’art géantes, qui y sont brûlées sous l’œil d’artistes et de festivaliers militants venus du monde entier, sont majoritairement faites de matériaux de récupération.

Les critiques se multiplient

La direction de l’événement a réagi sur son site Internet : « Nous avons conscience que cet incident a affecté non seulement les premières personnes qui ont porté secours, mais aussi ceux qui ont été témoins de la scène, et notre communauté de Black Rock City plus globalement. Nous travaillons afin de pouvoir mettre à disposition des ressources pour ceux qui ont été affectés. »

De nombreuses voix s’élèvent pour dénoncer les dérives du Burning Man : déchets abandonnés sur le site malgré l’interdiction, empreinte carbone, perte de l’idéal des débuts… La mort d’Aaron Joel Mitchell vient tragiquement s’ajouter à cette sombre litanie. Et pourtant, le prochain Burning Man est déjà programmé du 26 août au 3 septembre 2018.