Kim Jong-un
Kim Jong-un — Wong Maye-E/AP/SIPA

CONFLIT

Corée du Nord: Le Japon demande de nouvelles sanctions de l’ONU...

La Corée du Nord reste déterminée à poursuivre son programme de développement nucléaire...

L’ESSENTIEL :

  • La Corée du Nord a procédé dimanche à un essai nucléaire souterrain.
  • Le pays affirme avoir testé une bombe H, trois fois plus puissante que celle larguée sur Hiroshima en 1945.
  • Le Conseil de sécurité de l’ONU se réunit cet après-midi pour discuter de nouvelles santions.

A LIRE AUSSI : 

>> Un nouvel essai électrise les relations internationales 

>> De nombreuses condamnations partout dans le monde après l'essai nucléaire 

>> Quarante ans de programmes balistiques et nucléaires en Corée du Nord

LE RESUME DE LA SITUATION EN VIDEO :

 

18h03 : C'est la fin de ce live, merci de l'avoir suivi. Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez lire cet article sur la manière dont Kim Jong-un dirige la Corée du Nord. 

17h47 : Le Conseil de sécurité de l'ONU se prononcera lundi prochain sur d'éventuelles sanctions

Le vote de la résolution n'aura lieu que la semaine prochaine. Les précédentes sanctions n'ont jusqu'ici pas changé la ligne politique de Pyongyang. 

17h22 : La Chine espère aboutir à une « dénucléarisation de la péninsule coréenne »

Le Conseil de sécurité de l'ONU se poursuit avec l'intervention de l'ambassadeur chinois auprès des Nations-Unies. Ce dernier a réitéré la proposition russo-chinoise d'un gel des manoeuvres militaires en Corée du Sud contre une suspension des programmes d'armement nord-coréens. Une proposition rejetée jusqu'ici par les Américains. 

16h55 : Washington réclame à l’ONU « les mesures les plus fortes possible »

Les Etats-Unis veulent que l’ONU prenne « les mesures les plus fortes possible » pour sanctionner le dernier essai nucléaire nord-coréen, a affirmé ce lundi l’ambassadrice américaine aux Nations unies, Nikki Haley.

« L’heure est venue de cesser les demi-mesures », a lancé la diplomate américaine lors d’une réunion d’urgence du Conseil de sécurité, en soulignant qu’il y avait « urgence » et que l’approche des Nations unies depuis plus de vingt ans « n’avait pas fonctionné » pour changer l’attitude nord-coréenne.

15h58 : Le Japon demande de nouvelles sanctions de l’ONU

Le Japon demande que le Conseil de sécurité « condamne » les derniers agissements nord-coréens et travaille sur une « nouvelle résolution » prévoyant des sanctions contre Pyongyang, a déclaré lundi l’ambassadeur japonais à l’ONU, Koro Bessho.

« Nous espérons qu’à la fin de la réunion il y aura le sentiment général que nous avons besoin de travailler ensemble sur une nouvelle résolution », a dit le diplomate à son arrivée à l’ONU pour une session d’urgence du Conseil de sécurité. L’ONU a besoin d'« unité », a-t-il ajouté en espérant que Moscou et Pékin « seront à bord ».

13h38 : La Corée du Nord semble préparer un nouveau tir de missile, juge Séoul

La Corée du Nord semble préparer un nouveau tir de missile balistique, a prévenu Séoul.

Des signes que le Nord "prépare un nouveau tir de missile balistique sont détectés avec constance depuis le test de dimanche", a averti le ministère sud-coréen de la Défense.

Séoul et Washington vont déployer en Corée du Sud davantage de lance-missiles Thaad (Terminal High-Altitude Area Defense), le bouclier américain qui provoque la fureur de Pékin, a par ailleurs annoncé le ministère.

12h07 : [Infographie] Le programme de missiles de la Corée du Nord depuis les années 1980

 

11h30 : La Corée du Nord aurait réussi à miniaturiser une arme nucléaire

Selon le ministère sud-coréen de la Défense, le Nord maîtriserait désormais cette technologie. Miniaturiser l’arme nucléaire permettrait à Pyongyang de placer cette arme sur un missile intercontinental, capable de frapper à des milliers de kilomètres.

 

11h14 : Les relations entre les Etats-Unis et la Corée du Sud dégradées ? 

Depuis dimanche, Donald Trump ne s'est toujours pas entretenu par téléphone avec le président sud-coréen. Via son compte Twitter, le président américain a même critiqué l'attitude de Séoul, expliquant que « la Corée du Sud est en train de se rendre compte que leur discours d'apaisement vis-à-vis du Nord ne marchera pas. Ils [Les Nord-Coréens] ne comprennent qu'une seule chose ! ». 

La Corée du Sud est pourtant l'un des principaux alliés des Etats-Unis dans la région, avec près de 28.500 militaires américains déployés dans le pays. 

11h06 : La communauté internationale « impuissante » selon Le Monde

Le quotidien du soir consacre sa Une à la Corée du Nord.