Des répliques de différents missiles nord-coréens exposés au Mémorial de la Guerre de Corée, à Séoul.
Des répliques de différents missiles nord-coréens exposés au Mémorial de la Guerre de Corée, à Séoul. — Ahn Young-joon/AP/SIPA

MONDE

VIDEO. Essai nucléaire nord-coréen: Washington prêt à utiliser ses capacités nucléaires en cas de menace

Quelques heures plus tôt, les Etats-Unis avaient déjà promis une « réponse militaire massive »...

Les Etats-Unis sont prêts à utiliser leurs capacités nucléaires au cas où la Corée du Nord continuerait à les menacer ou à menacer leurs alliés, a déclaré dimanche la Maison Blanche.

Après le nouvel essai nucléaire effectué par la Corée du Nord, le président Donald Trump s’est entretenu au téléphone avec le Premier ministre japonais Shinzo Abe, a indiqué la Maison Blanche dans un communiqué. « Les deux dirigeants ont condamné la poursuite des actions de déstabilisation et de provocation de la Corée du Nord, ont confirmé les inébranlables engagements mutuels des deux pays en matière de défense, et se sont engagés à continuer à coopérer étroitement », déclare le communiqué.

>> A lire aussi : La Corée du Sud mène des manœuvres impliquant des missiles

« Le président Trump a réaffirmé l’engagement des Etats-Unis à défendre notre patrie, nos territoires et nos alliés en utilisant la gamme complète des capacités diplomatiques, conventionnelles et nucléaires dont nous disposons », rapporte le communiqué de la présidence américaine.

Les Etats-Unis ne cherchent pas « l’anéantissement total »

Quelques heures plus tôt, les Etats-Unis avaient promis une « réponse militaire massive » en cas de menaces de la Corée du Nord visant le territoire américain ou ses alliés, insistant sur l’unité de la communauté internationale pour réclamer la dénucléarisation de la péninsule.

>> A lire aussi : Essai nucléaire de la Corée du Nord : Une riposte américaine « ouvrirait la boîte de Pandore »

« Nous avons de nombreuses options militaires (…) Nous avons la capacité de nous défendre et de défendre nos alliés, la Corée du Sud et le Japon », a déclaré Le secrétaire à la Défense américain Jim Mattis lors d’une brève allocution depuis la Maison Blanche. Jim Mattis a précisé que les Etats-Unis ne cherchaient en aucune manière « l’anéantissement total » de la Corée du Nord.