Irak: Neuf morts lors de l'attaque d'une centrale électrique

TERRORISME Les kamikazes ont attaqué la centrale électrique armés de ceintures d’explosifs et de grenades…

F.H. avec AFP

— 

Un drapeau irakien. (Illustration)
Un drapeau irakien. (Illustration) — Sam McNeil/AP/SIPA

Neuf morts, douze blessés. C’est le bilan d’une attaque terroriste à 130 km au nord de Bagdad contre une centrale électrique, ce samedi. « A 2h00 du matin, trois kamikazes portant des ceintures d’explosifs et armés de grenades se sont infiltrés sur le site de la centrale de Samarra », a rapporté un responsable des services de sécurité irakiens à l’AFP, sous le couvert de l’anonymat.

Une attaque qui rappelle le mode opératoire de Daesh

« Ils ont attaqué les employés de la centrale, en tuant sept et en blessant 12, selon un premier bilan », a-t-il ajouté. Deux des assaillants « ont été abattus et les employés ont été évacués » après l’intervention des forces de sécurité.

Cette attaque intervient au premier jour des célébrations pour les chiites d’Irak de la fête musulmane de l’Aïd el-Kébir. Elle n’a pas été revendiquée dans l’immédiat, mais elle rappelle le mode opératoire du groupe ultraradical sunnite Etat islamique (EI).

>> A lire aussi: L’Irak annonce la reprise de Tal Afar, un des derniers bastions de Daesh

En 2014, l’EI s’emparait lors d’une offensive fulgurante de près d’un tiers de l’Irak face à des troupes en pleine débandade. Il a depuis largement reculé et ne tient plus que deux poches dans le pays. L’organisation jihadiste mène toutefois régulièrement des attaques dans des villes reprises par les autorités irakiennes.