Allemagne: Un djihadiste présumé se suicide dans sa cellule

JUSTICE Ce Syrien de 40 ans était soupçonné d'avoir combattu dans les rangs du Front al-Nosra...

20 Minutes avec AFP

— 

Un drapeau du Front al-Nosra (illustration).
Un drapeau du Front al-Nosra (illustration). — AP/SIPA

Nouveau suicide d’un djihadiste présumé outre-Rhin. Un Syrien de 40 ans soupçonné d’avoir combattu dans les rangs du Front al-Nosra (ex-branche d’Al-Qaïda en Syrie), incarcéré en Allemagne, s’est pendu dans sa cellule. Le corps sans vie d’Abdullah K. a été retrouvé dans sa cellule de la prison de Hambourg lors d’une ronde, mercredi à 6h25, ont indiqué dans un communiqué les autorités judiciaires locales.

Le précédent Jaber Al-Bakr

L’homme, qui n’avait montré aucun signe avant-coureur laissant supposer qu’il pouvait mettre fin à des jours, se trouvait en détention depuis juin 2017, soupçonné d’avoir rallié en 2012 l’organisation djihadiste Front al-Nosra, ex-branche d’Al-Qaïda en Syrie, rivale de l’organisation Daesh, et d’avoir combattu dans ses rangs.

Selon les autorités allemandes, il aurait également assuré pour le compte de la milice des tâches de surveillance et aurait aussi servi de chauffeur.

En octobre 2016, un cas précédent de suicide d’un islamiste en prison avait suscité un scandale en Allemagne : Jaber Al-Bakr, Syrien de 22 ans, s’était pendu avec son tee-shirt dans sa cellule à Leipzig après son arrestation pour un projet d’attentat à l’explosif contre un aéroport de Berlin.