La police à la recherche d'indices à bord du mystérieux sous-marin danois

FAITS DIVERS Le submersible, à bord duquel la journaliste suédoise Kim Wall a disparu le 10 août dernier, va être inspecté avec un scanner afin de «rechercher des indices», «des armes» et de «potentielles pièces dissimulées»...

20 Minutes avec AFP

— 

C'est la dernière photo qui atteste de la présence de Kim Wall, journaliste suédoise, à bord du sous-marin le Nautilus, prise le 10 août 2017.
C'est la dernière photo qui atteste de la présence de Kim Wall, journaliste suédoise, à bord du sous-marin le Nautilus, prise le 10 août 2017. — AFP

La police de Copenhague a annoncé mardi qu'elle procédait à un nouvel examen du sous-marin conçu par Peter Madsen, à bord duquel la journaliste suédoise Kim Wall a disparu, afin de trouver d'éventuelles pièces dissimulées.

Peter Madsen, 46 ans, affirme que Kim Wall, 30 ans, qui s'était embarquée sur le sous-marin artisanal le «Nautilus» pour un reportage, est morte accidentellement et qu'il a jeté son corps dans la baie de Køge, non loin de la capitale danoise.

 

Le tronc décapité et amputé de la jeune Suédoise avait été retrouvé le 21 août à proximité. La police est toujours à la recherche du reste du corps.

Le Nautilius passé au scanner

Selon la police de Copenhague, Peter Madsen «nie l'homicide et l'atteinte à l'intégrité du cadavre».

> Lire aussi: Qui est Peter Madsen, l’étrange propriétaire du sous-marin

Lors de premières fouilles du submersible, le 13 août, la police danoise avait retrouvé des traces de sang appartenant à Kim Wall. Dans un communiqué, les autorités ont indiqué qu'elles allaient désormais inspecter le «Nautilus» avec un scanner afin de «rechercher des indices», «des armes» et de «potentielles pièces dissimulées».

Elles ont ajouté vouloir «exclure la possibilité qu'il puisse y avoir des pièces non explorées» à bord.

Vers une requalification en meurtre ?

Le sous-marin avait disparu dans la soirée du 10 août, dans le détroit d'Öresund entre le Danemark et la Suède, avec à son bord Peter Madsen et Kim Wall.

Le lendemain, la Défense danoise avait annoncé avoir retrouvé sa trace à une cinquantaine de kilomètres de la capitale danoise. Le bâtiment avait soudainement coulé juste après le sauvetage de M. Madsen, retrouvé seul.

La police avait lancé un avis de recherche pour retrouver la journaliste puis arrêté Peter Madsen qui fait depuis l'objet d'une enquête pour «homicide involontaire par négligence».

Le 12 août, les autorités danoises avaient renfloué le «Nautilus» et l'avaient remorqué à Copenhague, avant de procéder à des recherches à bord.

Le parquet danois a annoncé le 24 août son intention de demander la requalification en «meurtre» des poursuites engagées contre le concepteur du «Nautilus», qui fut au moment de son lancement en 2008 le plus long sous-marin privé du monde.