VIDEO. Tempête Harvey: Le bilan s'alourdit à 8 morts au Texas

ETATS-UNIS Selon les autorités, le pire est à venir alors que des pluies historiques s'abattent sur le golfe du Mexique...

20 Minutes avec AFP
— 
Des habitants de la région de Houston sont évacués le 28 août 2017 après le passage de la tempête tropicale Harvey.
Des habitants de la région de Houston sont évacués le 28 août 2017 après le passage de la tempête tropicale Harvey. — C.RIDEL/SIPA/AP

Un monstre imprévisible aux conséquences catastrophiques. Alors que les vents ont faibli, l’ouragan Harvey est devenu une tempête tropicale qui fait du sur place. Face à des inondations historiques provoquées par des pluies diluviennes, le bilan s’est alourdi à 8 morts, lundi, ont annoncé les autorités texanes. Et la situation pourrait s’aggraver.

Donald Trump a affirmé qu'« il n’y a jamais rien eu de tel ». « Nous avons eu plusieurs réunions de cabinet pour être sûrs que tout était coordonné, nous nous occupons du Congrès, comme vous le savez c’est une situation qui va coûter très cher », a déclaré le président, qui doit se rendre sur place mardi.

Les précipitations pourraient dépasser les 120 centimètres à certains endroits, y compris à Houston, la 4e métropole la plus importante des Etats-Unis avec 2,3 millions d’habitants et 6 millions en comptant la périphérie.

30.000 naufragés

Le maire de Houston avait décidé ne pas donner d’ordre d’évacuation avant la tempête, craignant de susciter une situation de chaos sur les routes. Les autorités locales ont été dépassées par l’ampleur des inondations qui ont forcé la fermeture de deux aéroports et l’évacuation d’hôpitaux.

Alors que 2.000 personnes ont dû être secoures dans l’urgence, l’agence fédérale des situations d’urgence (Fema) a dit s’attendre à devoir abriter 30.000 personnes dans des centres d’accueil temporaires. Jusqu’à 450.000 personnes pourraient avoir besoin d’aide, selon la Fema. C’est pour cette raison que Donald Trump a déclaré l’état d’urgence au Texas et en Louisiane afin de débloquer l’aide gouvernementale et éviter que la catastrophe de Katrina, qui avait fait près de 1.800 morts en 2005, ne se reproduise.