VIDEO. Tempête Harvey: «L'étendue et l'intensité de ces chutes de pluie vont au-delà de ce qu'on a jamais vu»

INTEMPERIES La tempête a déjà fait trois morts... 

Manon Aublanc avec AFP

— 

L'ouragan Harvey devait frapper Corpus Christi, au Texas, dans la nuit du 25 au 26 août 2017.
L'ouragan Harvey devait frapper Corpus Christi, au Texas, dans la nuit du 25 au 26 août 2017. — Courtney Sacco/AP/SIPA
  • La tempête Harvey, de catégorie 4 sur une échelle de 5, provoque depuis vendredi des inondations catastrophiques dans l'est du Texas et à Houston. 
  • Donald Trump, qui a décrété l'état de catastrophe naturelle, se rendra à Houston mardi. 
  • Les inondations ont provoqué la mort de huit personnes. Deux aéroports du Texas ont fermés et l'hôpital de Houston a été évacué. 

Houston, la plus grande ville du Texas, a affronté dimanche soir sa deuxième nuit sous des trombes d’eau, isolée par des inondations « sans précédent » provoquées par la tempête Harvey.

Des inondations catastrophiques dans l’est du Texas

L’impact de la tempête de catégorie 4 sur une échelle de 5, qui provoque des inondations catastrophiques dans l’est du Texas et dans la plus grande ville de l’Etat, est le pire « jamais vu », a estimé dimanche la météorologie fédérale américaine. « Cet événement est sans précédent et toutes ses conséquences ne sont pas encore connues mais vont au-delà de ce qu’on a jamais vu », écrit le National Weather Service (NWS) dans un tweet.

« L’étendue et l’intensité de ces chutes de pluie vont au-delà de ce qu’on a jamais vu. Des inondations catastrophiques sont en cours et devraient se poursuivre pendant plusieurs jours », ajoute le NSW.

« C’est grave et ça va empirer »

La situation au Texas « est grave et ça va empirer », a affirmé ce dimanche Greg Abbott, le gouverneur de l’Etat du sud des Etats-Unis noyé sous les trombes d’eau déversées par l’ouragan Harvey depuis vendredi.

Il n’a pas voulu donner de bilan humain, les secours n’ayant pas encore pu atteindre de très nombreuses zones sinistrées. Pour l’instant, le bilan officiel est de huit morts.

Les deux principaux aéroports de Houston sont fermés au trafic commercial et l’un des plus importants hôpitaux de la plus grande ville du Texas a été évacué.

Le géant pétrolier américain ExxonMobil a annoncé l’arrêt des activités de son site de Baytown, au Texas, l’un des plus grands du monde, en raison des inondations : « Les inondations causées par l’ouragan Harvey ont engendré des problèmes opérationnels sur le complexe Baytown d’ExxonMobil. Nous sommes en train de procéder à un arrêt systématique et en sécurité des opérations », selon un communiqué.

>> A lire aussi : VIDEO. Etats-Unis: L'ouragan Harvey passe en catégorie 4 et s'annonce «dévastateur»

La ville de Houston en partie sous les eaux 

Le gouverneur a annoncé que la Garde nationale texane a été déployée dans Houston, la première ville du Texas qui se retrouve en partie sous les eaux. « Comme les gens peuvent le voir, les inondations à Houston sont terribles », a souligné le gouverneur, faisant une comparaison avec la tempête tropicale Allison qui a ravagé la ville en 2001.

« Pendant la nuit, la Garde nationale s’est déployée dans Houston. Elle va opérer des véhicules avec un grand débattement (capables de rouler dans un niveau d’eau élevé NDLR) », a précisé le gouverneur. « Nous déployons des bateaux et des hélicoptères qui peuvent apporter du secours en eaux vives, et ils ne le feront pas seulement à Houston ou dans le comté de Harris mais partout dans l’est du Texas où on a d’importantes inondations », a-t-il expliqué.

Un journaliste de ABC était sur place pour constater l’étendue des dégâts.

L’état de catastrophe naturelle déclaré 

Houston est la capitale de l’or noir en Amérique et toute la région comprend d’importants sites pétrochimiques et de raffinage, mais le gouverneur s’est voulu rassurant. « J’ai parlé à des responsables de certaines de ces compagnies et ils ont beaucoup d’expérience pour faire face à ce genre de défi (…) Ils étaient très bien préparés, ils se sont protégés et ont été capables de sceller les sites », a-t-il affirmé.

>> A lire aussi : Haïti détient le triste de record des morts lors de catastrophes naturelles

Greg Abbott a vivement remercié le président Donald Trump pour sa décision très rapide de déclarer un état de catastrophe naturelle, permettant de débloquer sans tarder d’importants moyens. Le président suit la situation au jour le jour.

Le président américain Donald Trump se rendra mardi au Texas, a annoncé dimanche la Maison Blanche. « Nous sommes en train de coordonner l’aspect logistique avec l’Etat et les responsables locaux », a déclaré la porte-parole de la présidence Sarah Sanders. Donald Trump avait dit auparavant qu’il n’irait sur place qu’une fois que son voyage ne causerait plus de « gêne » aux secours.