Attentats en Catalogne: A Rubi pour l'hommage, le père d'une des victimes réconforte un imam

HOMMAGE Le père de famille a perdu son fils de trois ans sur les Ramblas le 17 août...

L.Gam.

— 

Des passants déposent bougies et cadeaux pour rendre hommage aux victimes des attentats de Barcelone et Cambrils.
Des passants déposent bougies et cadeaux pour rendre hommage aux victimes des attentats de Barcelone et Cambrils. — PAU BARRENA / AFP

C'est une image à retenir : celle d'un imam qui s'effondre en larmes dans les bras du père de Xavi, trois ans, mort sur les Ramblas le 17 août, renversé par la voiture des terroristes. La scène s'est déroulée jeudi à Rubi, une commune de la province de Barcelone, dont étaient originaires deux victimes des terroristes des attentats en Catalogne.

Dris Salymar, l'imam de cette localité, n'a pu retenir ses larmes en sortant sur le perron de la mairie lors de la cérémonie d'hommage. 

Pour la maire de Barcelone, qui a twitté la photo, c'est un « exemple d'amour, d'intelligence et de force » du peuple espagnol.

>> A lire aussi : Attentats en Catalogne: Les musulmans redoutent une Espagne moins tolérante

Quelque 700 personnes s'étaient réunis à Rubi jeudi pour soutenir les familles de Xabi, 3 ans et d'un autre membre de sa famille, également victime des terroristes des Ramblas. Autre image marquante de ce rassemblement : une jeune fille brandissait une pancarte « Pas en mon nom », au milieu de la foule rassemblée.

Fleurs à la main, des dizaines de milliers d'Espagnols et d'étrangers sont attendus à Barcelone samedi pour une grande manifestation, en présence du roi, en réaction aux attentats djihadistes meurtriers des 17 et 18 août. Le chef du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy, a appelé vendredi « tout le monde à participer » à cette manifestation organisée par le gouvernement catalan et la mairie de Barcelone, après le double attentat de Barcelone et de Cambrils qui a fait 15 morts et au moins 126 blessés d'une trentaine de nationalités, dont six sont dans « un état critique ».