L'ouragan Harvey devait frapper Corpus Christi, au Texas, dans la nuit du 25 au 26 août 2017.
L'ouragan Harvey devait frapper Corpus Christi, au Texas, dans la nuit du 25 au 26 août 2017. — Courtney Sacco/AP/SIPA

CLIMAT

VIDEO. Etats-Unis: L'ouragan Harvey passe en catégorie 4 et s'annonce «dévastateur»

Plusieurs villes du Texas ont été évacuées alors que l'ouragan Harvey devrait atteindre les Etats-Unis samedi matin...

La Maison Blanche a annoncé ce vendredi que Harvey, qui vient de devenir un «ouragan majeur» de catégorie 4 et qui devait frapper le Texas dans la nuit, serait «sûrement dévastateur pendant plusieurs jours» alors qu'il s'annonce comme le pire à frapper les Etats-Unis depuis 2005.

Le gouverneur du Texas, Greg Abbott, a requis l'aide du gouvernement fédéral américain et a demandé à ce que Donald Trump décrète l'état de catastrophe naturelle, face au «désastre majeur» qui s'annonce. Le président «considère» cette option, qui permettra de débloquer davantage de fonds fédéraux, a expliqué son conseiller à la sécurité intérieure, Tom Bossert.

Un ouragan de catégorie 4, sur une échelle de cinq

Les autorités américaines exhortaient vendredi les habitants à évacuer d'urgence la zone menacée par Harvey, qui pourrait gravement endommager les raffineries de pétrole de la région. Les vents se sont renforcés, jusqu'à 215 km/h vendredi dans l'après-midi, forçant le centre américain des ouragans (NHC) à relever d'un cran le classement d'Harvey, désormais considéré comme un ouragan de catégorie 4, sur une échelle de cinq.

>> A lire aussi : Haïti détient le triste de record des morts lors de catastrophes naturelles

La perturbation pourrait devenir «potentiellement mortelle» quand elle frappera les côtes texanes, dans la soirée de vendredi. La Croix Rouge américaine a indiqué que l'ouragan serait le plus puissant à toucher le continent américain depuis plus de 10 ans. 1.000 membres de la Garde nationale du Texas ont été déployés par le gouverneur Greg Abbott.

Identifiables en cas de décès

Vendredi à 19h30 GMT, Harvey - qui est visible depuis la Station spatiale internationale - se trouvait à environ 120 kilomètres de villes côtières comme Corpus Christi, qui sera une premières sur son passage, et avançait à 17 km/h. «Ne faites pas les mêmes erreurs qu'a faites Bush avec Katrina», a demandé le sénateur républicain Chuck Grassley au président Trump, le manque de préparation du gouvernement fédéral en 2005 lors du passage de Katrina étant encore dans toutes les têtes. Plusieurs comtés et villes du Texas ont ordonné une évacuation obligatoire avant l'arrivée de Harvey. D'autres, comme Corpus Christi - où l'aéroport a été évacué - ont très fortement encouragé leurs habitants à le faire.

«Il y a toujours des personnes qui ne veulent pas partir. C'est leur choix. Il faut juste qu'elles comprennent (...) qu'elles devront attendre la fin de la tempête si elles ont besoin d'aide. Il faut bien qu'elles comprennent qu'elles seront toutes seules», a prévenu Matt Sebesta, un responsable du comté de Brazoria, près de Houston. «Partez. Partez maintenant», a supplié le maire de la petite ville de Rockport, Patrick Rios. Alors que 60% de ses administrés ont quitté les lieux, il a également conseillé à ceux qui restent de «marquer au feutre leur numéro de Sécurité sociale sur leur bras», pour qu'ils puissent être identifiés en cas de décès.