VIDÉO. Non, la reine n'a pas fait assassiner Lady Di (et Poutine n'était pas au courant)

DESINTOX 20 ans après le décès accidentel de la princesse, les théories du complot continuent de fleurir sur internet...

Mathilde Cousin

— 

Lady Di est morte dans un accident de voiture le 31 août 1997 à Paris.
Lady Di est morte dans un accident de voiture le 31 août 1997 à Paris. — NEIL MUNNS/AP/SIPA
  • Diana aurait été assassinée car elle gênait la famille royale selon des complotistes.
  • La police britannique a examiné et réfuté chacune des théories complotistes sur la mort de Lady Di.

Le 31 août 1997, le monde entier apprenait la mort de Lady Di. La princesse de Galles est morte, à 36 ans, à Paris, des suites d’un accident de voiture. 20 ans après le décès de la « femme la plus pourchassée du monde », les théories les plus folles continuent à circuler sur les causes de l’accident qui lui a ôté la vie. On passe ces revues ces thèses qui remettent en cause la version officielle.

Diana était-elle enceinte quand elle est morte ?

DESINTOX : C’est une rumeur régulièrement relayée par certains journaux britanniques. La princesse, qui n’était plus membre de la famille royale au moment de son décès, aurait été enceinte de Dodi Al-Fayed, l’homme avec lequel elle séjournait à Paris. Selon une autre rumeur, Diana aurait été enceinte du chirurgien Hasnat Kahn, dont elle s’était séparée en juin 1997.

Ces rumeurs ont été démenties à plusieurs reprises. Hasnat Khan a lui-même déclaré à la police britannique qu’il doutait que Diana soit enceinte, car elle « faisait très attention » à prendre la pilule.

La rumeur de la grossesse avec Dodi Al-Fayed vient du propre père de Dodi, Mohamed Al-Fayed, qui était à l’époque le propriétaire du Ritz à Paris, l’hôtel d’où sont partis Dodi et Diana en Mercedes le soir de l’accident. Mohamed Al-Fayed a plusieurs fois soutenu l’hypothèse selon laquelle Dodi et Diana ont été assassinés en raison de leur relation, de l’annonce à venir de leurs fiançailles et de la grossesse de Diana. Le couple aurait été mis sur écoute. Selon l’homme d’affaires, le « Palais » aurait appris grâce à ces écoutes que le couple allait se fiancer. Le « Palais » aurait ordonné le meurtre du couple par le MI6 pour que le futur roi, le prince William, n’ait pas Dodi comme beau-père.

Toutes ces allégations ont été rigoureusement inspectées entre 2004 et 2006 par une enquête de la police londonienne, dont une des missions est la protection de la famille royale. L'« opération Paget » a mobilisé quatorze policiers et de nombreux experts.

Selon les résultats de cette enquête, disponibles sur internet, « la princesse de Galles n’a communiqué aucun signe de grossesse à son médecin, sa famille, ses amis ou ses associés. » Aucune grossesse n’a été détectée lors de l’autopsie. Des tests sanguins n’ont pas non plus révélé de grossesse. Les policiers concluent que « selon les indices, la princesse de Galles n’avait pas l’intention de se fiancer avec ou d’épouser Dodi Al-Fayed. Les indices concordent pour indiquer que la princesse de Galles n’était pas enceinte et même qu’elle ne pensait pas l’être. »

« J’ai tué la princesse Diana sur ordre du prince Philip »

Cette surprenante confession est présentée comme celle de John Hopkins, prétendûment un agent du MI5, le service de renseignement intérieur britannique, qui aurait livré ces paroles peu de temps avant de mourir. Il s’agit d’une réécriture de la théorie défendue par Mohamed Al-Fayed.

John Hopkins aurait déclaré, au sujet de la mort de Lady Di, que « la famille royale savait que Diana voulait divorcer du Prince Charles. Diana connaissait trop de secrets sur la famille royale. Elle avait beaucoup de rancune et exposait sur la place publique toutes sortes de revendications sauvages. » L’agent secret aurait agi sur ordre de sa hiérarchie qui aurait pris ses ordres directement du prince Philip, l’époux de la reine Elizabeth. Le supérieur de l’agent secret serait mort au début des années 2000.

DESINTOX ​Rien ne prouve que John Hopkins, s’il a vraiment existé, était un agent du MI5. De plus, son affirmation selon laquelle « la famille royale savait que Diana voulait divorcer du Prince Charles » ne tient pas debout : le divorce entre la princesse et le prince Charles a été prononcé en août 1996, un an avant le décès de Lady Di. La séparation du couple avait été annoncée par le premier ministre John Major en 1992, soit cinq ans avant le décès de la princesse.

Cette « confession » est parue sur le site Your News Wire, rebaptisé depuis News Punch. Your News Wire ne cite aucune source pour les propos qui auraient tenus par John Hopkins. Your News Wire est un site qui diffuse des fausses informations.

Que sait exactement Poutine ?

Là encore, l’intox vient du site Your News Wire. Selon le site, Vladimir Poutine aurait accusé la reine Elizabeth, le prince Philip, la reine mère et le prince Charles d’avoir fait assassiner Diana. Mais pourquoi auraient-ils commis un tel acte ? Diana présentait « une menace constante pour leur existence car elle en savait beaucoup trop sur ce que les illuminati réservent aux humains. »
La pseudo déclaration du président russe n’est bien sûr pas sourcée ni datée, car Poutine n’a jamais tenu de tels propos.

Dans quel état était la Mercedes ?

L'accident s'est produit à bord d'une Mercedes S280, qui datait de 1994. L'état de la voiture et la vitesse à laquelle elle roulait ont créé des débats. Dans le cadre de l'opération Paget, la police britannique a mandaté un expert pour examiner la voiture. Les forces de l'ordre concluent que la voiture roulait à environ 105 km/h au moment de l'impact sous le tunnel de l'Alma. Le compteur de vitesse n'était pas coincé à 192 km/h, une théorie qui était soutenue par Mohamed Al-Fayed.

Les policers ajoutent qu'« il n'y avait aucun défaut sur le véhicule qui aurait pu contribuer aux causes de l'accident » et ils soulignent qu'« il n'y avait pas de trace de falsfication ou d'ingérence avec la voiture. »

En 2008, un jury britannique a conclu que la princesse de Galles et Dodi Al-Fayed ont trouvé la mort dans un accident de voiture. Henri Paul, le chauffeur, avait dépassé le taux légal d’alcoolémie. De plus, Diana et Dodi n’avaient pas mis leur ceinture dans la voiture. Le jury a aussi souligné que la mort a été causé par le fait que « la Mercedes a heurté un pilier plutôt d’entrer en collision avec un autre véhicule. »

20 Minutes est partenaire de Facebook pour lutter contre les fake news. Grâce à ce dispositif, les utilisateurs du réseau social peuvent signaler une information qui leur paraît fausse. Vous pouvez contacter l’équipe en écrivant à contribution@20minutes.fr.