Afghanistan: Menaces claires des talibans après le volte-face de Donald Trump

GUERRE Alors que Trump avait promis de se retirer, seize ans après le début de l’intervention en Afghanistan, il a annoncé lundi soir le déploiement de troupes supplémentaires…

20 Minutes avec AFP

— 

Le président Donald Trump a annoncé le redéploiement de nouvelles troupes américaines en Afghanistan lundi 21 août 2017.
Le président Donald Trump a annoncé le redéploiement de nouvelles troupes américaines en Afghanistan lundi 21 août 2017. — Shutterstock/SIPA

Des menaces claires. L’Afghanistan risque de devenir un « nouveau cimetière » pour les Etats-Unis s’ils ne retirent pas bientôt leurs troupes, ont déclaré mardi les talibans en réaction au discours du président Donald Trump ouvrant la voie à l’envoi de soldats supplémentaires.

Une roquette lancée contre l’ambassade

Les talibans ont par ailleurs revendiqué mardi un tir de roquette ayant visé l’ambassade américaine à Kaboul quelques minutes après le discours de Donald Trump lundi. La roquette a atterri dans un terrain dans le quartier diplomatique, apparemment sans faire de blessé.

« Si les Etats-Unis ne retirent pas leurs troupes d’Afghanistan, (le pays) deviendra bientôt un nouveau cimetière pour cette super-puissance au 21è siècle. Les dirigeants américains devraient savoir cela », indiquent-ils dans un communiqué. Ils ajoutent que les Etats Unis devraient réfléchir à une stratégie de retrait « plutôt que de continuer la guerre ».

Envoyer de nouveaux soldats plutôt que les retirer

« Tant qu’il y aura un seul soldat américain sur notre sol, et qu’ils continuent à nous imposer la guerre, nous continuerons notre djihad », poursuit le communiqué signé Zabiullah Mujahid, un porte-parole des talibans afghans. Interrogés par l’AFP avant ce communiqué, les talibans avaient qualifié de périmée et vague la stratégie américaine pour l’Afghanistan présentée par le président Donald Trump, qui est revenu sur sa promesse de se retirer d’Afghanistan, où les Etats-Unis sont empêtrés dans la plus longue guerre de leur histoire.

Donald Trump n’a pas donné de détails chiffrés, mais un haut responsable américain a souligné que le président américain avait donné son feu vert au Pentagone pour le déploiement de jusqu’à 3.900 soldats supplémentaires. « Mon instinct initial était de se retirer », avait reconnu lundi le président américain dans un discours solennel d’une vingtaine de minutes, avant d’ajouter qu’un retrait précipité d’Afghanistan créerait un vide qui profiterait aux « terroristes », d’al-Qaïda comme de Daesh.

>> A lire aussi : Afghanistan: Donald Trump change d'avis et va envoyer plus de soldats

« Il est juste en train de gaspiller des soldats américains »

Un haut responsable taliban a déclaré à l’AFP sous couvert d’anonymat que Donald Trump continuait dans la ligne du « comportement arrogant » d’autres présidents comme George Bush. « Il est juste en train de gaspiller des soldats américains. Nous savons comment défendre notre pays. Cela ne changera rien », a-t-il ajouté.

Un commandant du réseau insurgé Haqqani, allié des talibans, a pour sa part déclaré que Donald Trump « a démontré qu’il s’agit d’une croisade ». « Son discours montre qu’il veut éliminer l’ensemble de la communauté musulmane », selon lui.