Attentats en Catalogne: Qui sont les victimes de Barcelone et de Cambrils?

TERRORISME Les victimes des attaques en Espagne sont originaires du monde entier...

N.R.

— 

La foule se recueille sur les Ramblas de Barcelone en mémoire des victimes des attentats survenus le 17 août.
La foule se recueille sur les Ramblas de Barcelone en mémoire des victimes des attentats survenus le 17 août. — JOSEP LAGO / AFP
  • Les attaques de jeudi et vendredi en Catalogne ont fait au moins 14 morts.
  • Une quinzième personne décédée pourrait également avoir été tuée par les terroristes.
  • Près de trente nationalités sont représentées parmi les morts et les blessés.

Le dernier bilan des attentats de jeudi et vendredi à Barcelone et Cambrils fait état de 14 personnes décédées et 120 blessés, dont 28 Français. La plupart des victimes (13) ont été fauchées sur les Ramblas de la capitale catalane, et une personne a été tuée dans la cité balnéaire de Cambrils.

>> Lire aussi : Un dimanche de recueillement à Barcelone après les attentats

A ces décès s’ajoute celui de Pau Perez, dont le corps a été retrouvé poignardé dans une voiture ayant forcé un barrage de police jeudi à Barcelone. Sa mort n’a officiellement pas encore été reliée à l’attaque terroriste.

>> Lire aussi: Où en est l'enquête sur les attentats de Barcelone et Cambrils ?

Les victimes de Barcelone

Bruno Gulotta. Ce père de famille italien de 35 ans était venu en famille à Barcelone, avec sa femme et ses deux enfants. Plusieurs journaux espagnols font état de son comportement héroïque : au moment où la camionnette est arrivée, il n’a pas hésité à s’interposer pour protéger ses enfants.

Francisco López (57 ans), et son neveu Xavi (3 ans). Les deux victimes se promenaient en famille lorsqu’elles ont été fauchées. La femme de Francisco Lopez, qui se trouvait également avec lui, est quant à elle gravement blessée.

Julian Cadman. Le jeune Australien de 7 ans avait été porté disparu dans un premier temps, avant que les autorités n’indiquent qu’il se trouvait à l’hôpital. Il a malheureusement succombé à ses blessures dimanche. « Julian nous a tristement été arraché » ont écrit ses proches dans un témoignage publié sur Twitter.

Pepita Codina. Cette femme de 75 ans résidait dans une petite ville à côté de Barcelone. Elle est décédée des suites de ses blessures à l’hôpital. Sa fille, qui se trouvait avec elle, serait maintenant hors de danger selon plusieurs médias locaux.

Luca Russo. Originaire d’Italie, le jeune ingénieur informatique de 25 ans se trouvait à Barcelone avec sa fiancée, Marta. Cette dernière souffre de plusieurs fractures. « Nous étions en train de marcher quand la fourgonnette nous est passée dessus, et le corps de Luca a été balayé » a témoigné la jeune femme auprès de l’agence italienne Ansa.

Jared Tucker. Cet Américain de 42 ans venait de fêter son anniversaire de mariage avec sa compagne, Heidi, dans un restaurant barcelonais. Alors qu’elle se trouvait près d’un kiosque, son mari a été tué par la fourgonnette. « Je me suis cachée dans le kiosque et j’y suis restée pendant que tout le monde était en train de courir » a-t-elle expliqué à La Vanguardia.

Elke Vanbockrijck. La Belge de 44 ans était en vacances à Barcelone avec son mari et ses deux enfants. Elle était originaire de Tongeren, une ville flamande de 30.000 habitants.

Silvina Pereyra. Cette employée du célèbre marché couvert de La Boqueria avait la double nationalité espagnole et argentine. Elle habitait à Barcelone depuis une dizaine d’années.

Carmen Lopardo. Née en Italie, cette femme de 80 ans était ensuite partie pour l’Argentine. A la retraite, elle avait décidé de s’offrir quelques jours de vacances à Barcelone comme beaucoup d’autres Argentins à la même période.

Ian Moore Wilson. Sa mort a été annoncée par le Premier ministre du Canada, Justin Trudeau. D’après El Pais, sa famille le décrit comme étant quelqu’un « qui aimait découvrir de nouveaux endroits, et qui était ouvert au débat ».

Deux victimes portugaises. Une jeune femme de 20 ans et sa grand-mère de 74 ans sont parmi les victimes. Elles étaient originaires de la région de Lisbonne.

Victime de l’attentat de Cambrils

Ana María Suárez, 61 ans, est décédée après avoir été renversée par les terroristes dans la cité balnéaire. Cette femme originaire de Saragosse avait été transportée dans un état critique à l’hôpital.

>> Lire aussi : A Cambrils, on ne comprend pas pourquoi le terrorisme est de retour