Barcelone: La cellule terroriste préparait «un ou plusieurs attentats» à la bombe, selon la police

ESPAGNE Quelque 120 bonbonnes de butane avaient été retrouvées à Alcanar...

20 Minutes avec AFP

— 

Le responsable de l’Intérieur du gouvernement régional de Catalogne, Joaquim Forn, le président de la Catalogne Carles Puigdemont  et le chef de la police de Catalogne, Josep Lluis Trapero, lors d’une conférence de presse, le 20 août 2017.
Le responsable de l’Intérieur du gouvernement régional de Catalogne, Joaquim Forn, le président de la Catalogne Carles Puigdemont et le chef de la police de Catalogne, Josep Lluis Trapero, lors d’une conférence de presse, le 20 août 2017. — JOSE JORDAN / AFP

« Un ou plusieurs attentats » à la bombe à Barcelone. C’est ce que préparait la cellule responsable des attaques terroristes en Catalogne survenues jeudi et vendredi. Les 120 bonbonnes de butane retrouvées à Alcanar étaient réservées à ce projet meurtrier, a confirmé la police.

La maison où se trouvaient ces bonbonnes a été détruite par une explosion accidentelle mercredi, veille de l'attentat sur les Ramblas. Selon les enquêteurs, cela a poussé la cellule à agir dans la précipitation en utilisant des véhicules pour tuer à Barcelone puis à Cambril.

« Nous commençons à voir clairement que c’est le lieu où se préparaient les explosifs pour commettre un ou plusieurs attentats dans la ville de Barcelone », a précisément déclaré ce dimanche le chef de la police de Catalogne, Josep Lluis Trapero.

Il a précisé que des traces de TATP, « type d'explosif utilisé par Daesh », y avaient été retrouvés et qu'un imam fait partie des douze suspects.

Josep Lluis Trapero a aussi confié que ses services ne savaient pas si l’homme qui fait l’objet d’un avis de recherche se trouvait encore en Espagne.

La cellule « hors d’état de nuire »

Cela n'a pas epêché le gouvernement régional de Catalogne d'affirmer que la cellule des attentats en Espagne était « hors d’état de nuire ». « La capacité d’action de cette cellule a été neutralisée grâce au travail de la police », a déclaré le responsable de l’Intérieur du gouvernement régional de Catalogne, Joaquim Forn.