Finlande: Deux morts et six blessés dans une agression au couteau à Turku

MONDE Un suspect a été arrêté par les forces de l'ordre finlandaises...

20 Minutes avec AFP

— 

Les enquêteurs et les secours sont arrivés sur place à Turku, en Finlande, où un homme a poignardé 8 personnes faisant deux morts et 6 blessés, le 18 août 2017.
Les enquêteurs et les secours sont arrivés sur place à Turku, en Finlande, où un homme a poignardé 8 personnes faisant deux morts et 6 blessés, le 18 août 2017. — Roni Lehti / Lehtikuva / AFP

Deux personnes ont été tuées et six autres ont été blessées dans une agression au couteau dans la ville finlandaise de Turku ce vendredi. D’après la police locale, le suspect a été blessé par balle à la cuisse par les forces de l’ordre avant d’être interpellé. Son mobile reste pour le moment inconnu. D'« éventuels » complices sont actuellement recherchés. 

« La police a tiré dans les jambes de l’auteur suspecté du crime. La personne a été arrêtée. Il est recommandé d’éviter le centre de Turku », écrit la police sur Twitter. Turku est une ville moyenne dans l’ouest de la Finlande.

Lors d'une conférence de presse, les autorités ont indiqué que l'enquête ne s'oriente pas pour le moment vers la piste terroriste. 

Renforcement de la sécurité dans les aéroports et les gares

« Le gouvernement suit de près la situation à Turku et l’opération de police en cours », a twitté Juha Sipilä, le chef du gouvernement qui devrait se réunir dans la journée. Selon la chaine de télévision MTV3, la police a renforcé la sécurité à l’aéroport d’Helsinki et dans les gares.

Le centre-ville a été bouclé. Des témoins ont évoqué des corps étendus dans une zone fréquentée de cette ville moyenne dans l’ouest de la Finlande, un temps capitale du pays. Les commerces ont été fermés.

En 2012, le Premier ministre de l’époque avait été approché à Turku dans la rue par un homme qui tenait un couteau. N’ayant pas manifesté d’agressivité et visiblement perturbé psychologiquement, cet homme n’avait pas été poursuivi.

Les personnes ayant des informations sur les événements sont invités à contacter la police.