VIDEO. Attentats en Catalogne: Que sait-on des suspects des attaques perpétrées à Cambrils et Barcelone ?

TERRORISME Jeudi et vendredi, des attentats à Barcelone et Cambrils, en Espagne, ont fait au moins 14 morts et une centaine de blessés, mais le bilan n’est pas encore définitif… Daesh a revendiqué l’attaque terroriste à la voiture-bélier à Barcelone…

O. G.

— 

Un policier espagnol sur les Ramblas, vendredi 18 août, au lendemain d'un attentat qui a ensanglanté l'avenue la plus touristique de Barcelone. L'avenue a rouvert vendredi matin, mais reste fermée aux véhicules et très surveillée.
Un policier espagnol sur les Ramblas, vendredi 18 août, au lendemain d'un attentat qui a ensanglanté l'avenue la plus touristique de Barcelone. L'avenue a rouvert vendredi matin, mais reste fermée aux véhicules et très surveillée. — AFP
  • Les enquêteurs font le lien entre les deux attentats à Barcelone et Cambrils et l’explosion, la veille, d’une maison à Alcanar, à 200 kilomètres au sud de Barcelone.
  • Il pourrait s’agir d’une cellule terroriste qui préparait un attentat de plus grande ampleur.
  • Le principal suspect serait un mineur marocain toujours recherché.

Après les attentats de Barcelone et de Cambrils, la traque se poursuit ce vendredi. Les policiers espagnols sont toujours à la recherche du conducteur d’une camionnette qui a fauché des dizaines de victimes à Barcelone…

>> Suivez notre direct sur les attentats en Catalogne par ici…

20 Minutes tente de faire le point sur ce que l’on sait des différents suspects.

Qui est Moussa O. principal suspect ?

Cet adolescent de 17 ans pourrait être le conducteur de la camionnette qui a fauché les passants sur les Ramblas à Barcelone jeudi après-midi.

Il reste beaucoup de flou autour du profil du jeune homme, qui aurait 17 ou 18 ans, selon les sources. Le jeune homme marocain a, selon Europa Press, des papiers de résident en Espagne depuis 2005. Lui et son frère aîné vivaient à Ripoll.

Si la police assurait il y a quelques heures qu’elle recherchait toujours l’adolescent, elle prévient cet après-midi que le suspect recherché pourrait se trouver parmi les assaillants abattus à Cambrils jeudi soir.

Selon le quotidien La Vanguardia, qui cite des sources proches de l’enquête, il est possible que Moussa ait été au volant de la camionnette volée. Et qu’il ait été impliqué dans le contrôle de police de la Diagonal pendant lequel un policier a été blessé. De même, ces sources suggèrent que l’adolescent a pu tuer avec une arme blanche le conducteur de ce véhicule contrôlé. En effet, le cadavre d’un homme a été retrouvé à quelques kilomètres du barrage et dans un premier temps, les forces de police pensaient que cet homme faisait partie des assaillants.

>> Revivez l'attentat sur les Ramblas de Barcelone jeudi soir...

Et les médias espagnols ont retrouvé un échange intéressant. Déjà il y a deux ans, le jeune homme d’alors 15 ans, répondait à des questions sur le réseau social kiwi : « Que ferais-tu pour ton premier jour si tu devenais roi du monde ? » « Tuer tous les infidèles et laisser seulement les musulmans », répond Moussa O.

Capture d'écran d'un dialogue sur le réseau social kiwi.
Capture d'écran d'un dialogue sur le réseau social kiwi. - Kiwi

 

Driss O., son frère, a été arrêté

Jeudi, un Marocain, Driss O., le frère de Moussa, a été arrêté à Ripoll à une centaine de kilomètres au nord de Barcelone, quelques heures après qu’une camionnette blanche a foncé dans la foule de l’allée centrale des Ramblas. Selon le dernier papier deEl Pais, ce n’est pas Driss O. qui s’est rendu au commissariat, mais il a été interpellé. Il avait été dans un premier temps recherché et présenté comme le conducteur du véhicule-bélier. Car ses papiers d’identité ont été retrouvés à bord de la camionnette et utilisés pour la location du véhicule, rappelle La Vanguardia. Mais Driss O. a assuré aux forces de police que ses papiers lui avaient été dérobés.

L’homme est connu des services de police, car il a été emprisonné à Figueres jusqu’en 2012.

Trois autres personnes interpellées

Le deuxième suspect interpellé jeudi soir est un ressortissant espagnol. Selon le quotidien catalan La Vanguardia, cet homme aurait été blessé mercredi dans l’explosion d’une maison à Alcanar. Il a été arrêté dans cette ville au sud de Barcelone.

La maison d'Alcanar détruite par l'explosion
La maison d'Alcanar détruite par l'explosion - SIPA

>> A lire aussi : Attentats en Catalogne: «C’est dur de se dire qu’on vivait à côté des terroristes»

Ce vendredi, deux autres suspects ont été interpellés, cette fois à Ripoll. Ils seraient tous les deux d’origine marocaine.

La police n’a pas donné de détails sur leur identité et n’a pas dit s’il s’agissait de Moussa Oukabir, recherché par les autorités. Selon La Vanguardia, les forces de police soulignent qu’aucun de ses quatre suspects n’a de casier judiciaire vide.

Le porte-parole de la police régionale, Josep Lluis Trapero, a confirmé que le double attentat était le fait d’une cellule. « Ils préparaient un attentat ou plusieurs. L’explosion d’Alcanar a permis d’éviter (…) des attentats de plus grande envergure », a déclaré Josep Lluis Trapero, faisant allusion à l’explosion qui a fait un mort mercredi soir dans une maison de cette ville à 200 km au sud de Barcelone, dont les occupants, selon la police, préparaient un engin explosif.

>> A lire aussi : Attentats en Catalogne: Comment éviter les images choquantes sur les réseaux sociaux?

Cinq assaillants abattus à Cambrils

Dans la nuit de jeudi à vendredi, une Audi A3 a foncé sur la promenade du bord de mer de la station balnéaire de Cambrils, à 120 km au sud de Barcelone, blessant sept personnes dont une est morte vendredi à l’hôpital.

>> A lire aussi : VIDEO. Attentats en Catalogne: Que s'est-il passé à Cambrils la nuit dernière?

Une fusillade a éclaté au cours de laquelle cinq « terroristes présumés » ont été abattus par la police. Qui a révélé ce vendredi que les suspects avaient dans leur voiture une hache et des couteaux et portaient des ceintures explosives factices.

>> A lire aussi : Attentats en Catalogne: Pourquoi les terroristes djihadistes arborent-ils de fausses armes?