VIDEOS. Attentats en Catalogne: 26 Français blessés à Barcelone, dont au moins onze grièvement

TERRORISME Deux attentats en Catalogne ont fait 14 morts et plus de cent blessés. Plusieurs Français figurent parmi les blessés…

20 Minutes avec AFP

— 

Barcelone frappée par un attentat
Barcelone frappée par un attentat — 20 minutes - Slideshow

Un bilan lourd. « Vingt-six Français ont été blessés, dont au moins onze gravement », dansl’attentat perpétré jeudi au cœur de Barcelone et revendiqué par le groupe jihadiste Etat islamique, a annoncé vendredi le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian dans un communiqué.

>> Suivez en direct les dernières informations sur les attentats en Catalogne

De son côté le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb a évoqué sur RTL « des chiffres un peu plus importants sur le nombre de blessés graves, peut-être autour de 17 ».

>> A lire aussi: Attentats en Catalogne: Remontez pas à pas le fil des événements

« La France paie un lourd tribut »

« La France paie un lourd tribut dans cette terrible attaque de #Barcelone. Plein soutien aux victimes, à leurs familles et à leurs proches », a déclaré vendredi Emmanuel Macron sur son compte Twitter.

Jean-Yves Le Drian, qui a exprimé sa « profonde émotion », a ajouté qu’il se rendra dans la journée à Barcelone « afin de rendre visite aux victimes françaises de cet acte lâche et d’assurer du soutien de la France le peuple et les autorités espagnols ». Une cellule de crise ouverte par le Quai d’Orsay pour faire le point sur la sécurité des Français à Barcelone et répondre à leurs proches a reçu plus de 3.200 appels, a précisé le ministre. Le numéro d’urgence dédié en France est le +33 1 43 17 51 00.

« Soutien psychologique et assistances aux victimes »

Des professionnels de santé devaient être dépêchés sur place ce vendredi « afin de fournir un soutien psychologique et assister les familles des victimes », a indiqué Jean-Yves Le Drian.

En fin de matinée, le parquet de Paris a annoncé qu’une enquête antiterroriste a été ouverte en France. L’enquête de flagrance, habituelle quand des Français sont victimes d’actes terroristes à l’étranger, a été ouverte pour « tentatives d’assassinats en relation avec une entreprise terroriste confiée à la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) et à la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) », a indiqué le parquet.

>> A lire aussi: Ce que l'on sait de l'attentat à Barcelone

Treize personnes ont été tuées et une centaine d’autres blessées par une camionnette qui a foncé dans la foule jeudi en fin d’après-midi sur la Rambla, l’artère la plus touristique de la métropole catalane, au nord-est de l’Espagne. Les victimes - morts et blessés - sont au moins de 18 nationalités différentes, ont précisé les services de protection civile espagnols.

Quelques heures après l’attaque de Barcelone, une femme est décédée tandis que cinq civils et un policier ont été blessés, quand des « terroristes présumés » ont foncé dans la foule sur la promenade de bord de mer à Cambrils, une ville touristique à 120 km au sud de Barcelone. Les cinq occupants de la voiture - dont certains portaient des ceintures d’explosifs qui se sont révélées factices - ont été abattus par la police.