Attentats en Catalogne: L'explosion à Alcanar a-t-elle précipité les attaques à Barcelone et Cambrils?

TERRORISME La veille de la double attaque à la voiture bélier, une explosion a tué une personne et blessé sept autres à Alcanar, à 200 kilomètres au sud de Barcelone...

C.Po.

— 

La maison d'Alcanar détruite par l'explosion
La maison d'Alcanar détruite par l'explosion — Jaume Sillart/EFE/SIPA
  • Les enquêteurs font le lien entre les deux attentats en Catalogne et l'explosion d'une maison à Alcanar, à 200 kilomètres au sud de Barcelone.
  • Une vingtaine de bonbonnes de gaz ont été découvertes.
  • Un Espagnol, soupçonné d'être lié à la confection d'explosifs, a été interpellé.

Une course contre la montre s’est engagée. Quelques heures après les deux attentats qui ont frappé la Catalogne, les autorités locales tentent toujours de retrouver l’auteur de l’attaque sur les Ramblas de Barcelone  qui a coûté la vie à treize personnes et de mettre à jour d’éventuelles complicités. Deux hommes ont été interpellés jeudi dans la soirée, et un troisième ce vendredi matin. Au cours de leur enquête, les policiers se sont également penchés sur ce qui leur était, dans un premier temps, apparu comme un accident domestique.

>> A lire aussi : Suivez les événements en Catalogne en direct par ici

Une violente explosion

Dans la nuit de mercredi à jeudi, peu avant minuit, uneviolente explosion retentit à Alcanar, à quelque 200 kilomètres au sud de Barcelone. Une maison vient d’exploser. Du logement, apparemment occupé depuis quelques mois, il ne reste que des ruines. Un homme a trouvé la mort et sept autres personnes ont été blessées, rapportent les autorités locales. Dans un premier temps, les pompiers soupçonnent une explosion liée à une fuite de butane. Une vingtaine de bouteilles de gaz ont en effet été découvertes dans l’appartement.

Selon Telecinco, les autorités ont d’abord envisagé avoir affaire à un laboratoire clandestin destiné à fabriquer de la drogue. Mais l’analyse de l’explosion au regard des deux attentats les pousse désormais à penser qu’il s’agissait d’un logement destiné à confectionner les explosifs. Josep Lluís Trapero, le chef des Mossos d’Esquadra, la police catalane, a déclaré jeudi soir qu’il existe des « liens clairs » et qui « laissent peu de doutes » entre les deux affaires. Et de préciser que l’explosion serait due « à la préparation d’un engin explosif ».

L’explosion « aurait précipité la décision d’attaquer à Barcelone »

Cette explosion a-t-elle modifié les plans des terroristes ? Prévoyaient-ils de confectionner une bombe ? La piste est en tout cas sérieusement envisagée par les autorités espagnoles. Selon le quotidien Vanguardia, qui cite des sources policières, l’explosion « aurait précipité la décision d’attaquer à Barcelone. Il semblerait que leur première intention était de placer les bonbonnes dans la fourgonnette et de la faire éclater à Barcelone. » La police a également établi que les ceintures d’explosifs des assaillants de Cambrils étaient factices.

Dans la soirée, un Espagnol originaire de Melilla, une enclave ibérique sur la côte marocaine, a été interpellé. Il est soupçonné d’avoir participé à la préparation de l’attentat.