Attentats en Catalogne : Les identités des auteurs présumés révélées… Les corps des trois Marocains abattus par la police identifiés…

TERRORISME Revivez les événements de ce vendredi après les attentats à Barcelone et à Cambrils par ici...

L.G. O.G. et M.A

— 

(Photo d'illustration) Jean-Yves Le Drian doit se rendre à Barcelone, vendredi.
(Photo d'illustration) Jean-Yves Le Drian doit se rendre à Barcelone, vendredi. — Giuseppe Lami/AP/SIPA

L’ESSENTIEL

  • Une fourgonnette a foncé dans la foule jeudi après-midi sur Les Ramblas, une avenue touristique très fréquentée de la ville.
  • Le bilan provisoire est de 14 morts et d’une centaine de blessées. Cinq terroristes présumés ont été abattus, quatre autres ont été arrêtés.
  • La police confirme le caractère terroriste de l’attaque. L’Etat islamique a revendiqué l’attentat de Barcelone.
  • Une seconde attaque terroriste a eu lieu à Cambrils, à une centaine de kilomètres de Barcelone dans la soirée.

RESUME EN VIDEO

 

>> A lire aussi : Attentat à Barcelone: La «tristesse» des responsables politiques et des artistes, d'Emmanuel Macron à Antonio Banderas

>> A lire aussi : Attentat à Barcelone: Sur Twitter, des images de chats pour «ne pas donner d'information aux terroristes»

>> A lire aussi : VIDEO. Attentat à Barcelone: Un véhicule lancé dans la foule comme arme de terreur, les précédents en Europe

22h51 : Ce live est maintenant terminé

Nous clôturons ce live pour ce soir. Merci de nous avoir suivis. Bonne soirée.

22h42 : Cinq personnes abattues à Cambril et 4 autres arrêtées

Le chef de la police Josep Lluis Trapero a confirmé que 5 personnes ont été abattues à Cambrils et 4 autres arrêtées.

 

22h16 : Les autorités espagnoles annoncent que les corps de trois Marocains auteurs présumés des attentats ont été formellement identifiés

Les corps de trois jeunes Marocains, abattus par la police après une attaque terroriste dans la nuit de jeudi à vendredi à Cambrils dans le nord-est de l’Espagne, ont été formellement identifiés, a annoncé ce vendredi soir la police catalane en révélant leur identité.

 

Il s’agit de Moussa Oukabir, Saïd Aallaa et Mohamed Hychami, respectivement âgés de 17, 18 et 24 ans, tous habitants d’une localité du nord de la région, Ripoll, selon la police. Un quatrième suspect Younès Abouyaaqoub, 22 ans, est toujours recherché.

21h13 : Les attentats de Barcelone et de Cambrils ont fait 126 blessés

La Direction Générale de la Protection civile espagnole a annoncé que les attaques avaient fait 126 blessés : 120 personnes lors de l’attaque de Barcelone et 6 autres durant l’attaque sur le front de mer de Cambrils.

20h22 : La plateforme de logements locatifs, AirBnb, a activé son dispositif d’hébergement d’urgence

Ce dispositif permet aux utilisateurs touchés par les attentats de trouver ou de proposer un hébergement gratuit à Barcelone.

 

19h48 : La police espagnole a transmis un signalement d'un Kangoo blanc à la police française

La police espagnole a transmis vendredi le signalement d’un véhicule blanc de type Kangoo aux autorités françaises, dans le cadre de l’enquête sur les attentats jihadistes à Barcelone et Cambrils, a-t-on appris de source policière française.

 

« Les enquêteurs espagnols ont fait un signalement aux autorités françaises sur ce véhicule en lien avec les attentats » qui ont fait 14 morts et plus d’une centaine de blessés, selon cette source confirmant une information du Parisien. Le véhicule pourrait avoir passé la frontière franco-espagnole.

19h12 : Des partisans de l’extrême droite manifestent sur la Rambla, vingt-quatre heures après les attentats

Un journaliste du quotidien espagnol El Pais a partagé des vidéos d’une manifestation de militants d’extrême droite, en ce moment, sur la Ramba.

 

19h09 : Les contrôles renforcés à la frontière franco-espagnole

La gendarmerie nationale a publié un message sur son compte Twitter indiquant que les contrôles étaient renforcés à la frontière franco-espagnole.

 

19h06 : La population réinvestit progressivement la Rambla 

 

18h53 : Mariano Rajoy s’est entretenu avec Donald Trump par téléphone

Le Premier ministre espagnol s’est entretenu avec le président américain, Donald Trump, par téléphone, a-t-il annoncé sur son compte Twitter.

 

18h40 : Que sait-on des suspects des attentats de Cambrils et Barcelone ?

 

17h21: Selon Le Drian, il y a 28 blessés français, dont 8 dans un état grave

Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian confirme lors d'une conférence de presse qu'il n'y a pas de mort français. Mais «28 blessés, 18 hospitalisés dont 8 dans un état grave, parmi lesquel 4 enfants.»

Le ministre a précisé qu'une cellule psychologique a été mise en place  au Quai d'Orsay. Des médecins de Toulouse et de Montpellier sont arrivés à Barcelone pour voir comment le rapatriement des victimes peut être envisagé. Le ministre va se rendre dans un des hôpitaux dans lequel certains Français sont hospitalisés.

 

17h12: Guardiola, légende du foot barcelonais,«certain» que la ville va «faire face» 

L'entraîneur de Manchester City et ancienne légende du FC Barcelone Pep Guardiola s'est dit «certain» vendredi que la ville allait «faire face» après les attentats qui ont causé la mort de 14 personnes jeudi.

«Je suis certain que la ville et le pays vont faire face et avancer. J'aimerais juste que cela n'arrive plus, à Barcelone ou ailleurs dans le monde», a réagi le Catalan, ancien joueur (1990-2001) et entraîneur (2008-2012) du Barça.

«Je suis évidemment affecté par ce qui est arrivé (...) La Rambla est un endroit spécial dans l'histoire de Barcelone. Nos pensées vont à ceux qui sont morts dans des conditions difficiles», a continué le technicien âgé de 46 ans.

17h03: Pourquoi Melilla est au coeur de l'actualité? 

L’un des suspects arrêtés dans le cadre des attentats à Barcelone et Cambrils vient de ce territoire espagnol situé au Maroc. Retrouvez notre article sur Melilla, une enclave en crise

16h53: La police toujours à la recherche de quatre jeunes hommes suspectés d'avoir un lien avec les attentats

La Vanguardia diffuse les portraits de quatre jeunes suspects, tous Marocains et âgés de 17 à 24 ans qui sont activement recherchés par la police dans l'enquêtes sur les attentats en Catalogne. 

 

16h48: Une minute de silence au Conseil de sécurité de l'ONU

Les 15 membres du Conseil de sécurité de l'ONU ont observé vendredi une minute de silence à la mémoire des victimes des attentats commis en Espagne. Ce silence a été observé au début d'une réunion publique du Conseil de sécurité consacrée à la situation au Yémen.

16h43: Selon la police locale, les cinq terroristes présumés ont blessé avec un couteau une personne à Cambrils

Avant d'être abattus par la police, les cinq hommes ont blessé au visage une personne avec un couteau. 

 

16h31 : L’Espagne et le terrorisme depuis 2004

Les trois attentats qui ont frappé l’Espagne les 17 et 18 août 2017 ne sont malheureusement pas les premiers. En 2004, le pays a vécu l’attaque terroriste la plus meurtrière de son histoire.

>> Voir la vidéo par ici

 

16h19: Au moins un Américain tué dans les attentats en Espagne

Un citoyen américain a perdu la vie dans les attentats en Espagne, a indiqué vendredi Rex Tillerson, le secrétaire d'Etat américain.

 

16h16 : La Mosquée de Paris dénonce le « déferlement de haine porté par une horde de nihilistes »

La Grande mosquée de Paris a dénoncé vendredi l'« ignoble acte terroriste » qui a coûté la vie à au moins 13 personnes jeudi à Barcelone (Espagne), et condamné le « déferlement de haine porté par une horde de nihilistes ».

« Après Londres, Paris et d’autres villes, la barbarie vient encore de frapper cette fois-ci à Barcelone. La Grande mosquée de Paris condamne fermement cette violence aveugle qui s’attaque toujours à ce qui symbolise la tolérance et le vivre-ensemble », écrit dans un communiqué le recteur de la Grande mosquée de Paris, Dalil Boubakeur.

« Cet ignoble acte terroriste doit renforcer tous ceux qui luttent contre l’obscurantisme et le radicalisme dans leur détermination à éradiquer les ferments qui nourrissent cette dérive », écrit-il aussi, adressant son soutien au peuple espagnol, aux victimes et à leurs proches.

16h09 : Donald Trump : Le « terrorisme islamique » doit être arrêté par tous les moyens

Le président américain Donald Trump a estimé vendredi que le « terrorisme islamique radical doit être arrêté par n’importe quel moyen nécessaire ! », sans donner davantage de précision sur ce qu’il entendait par là. « Les tribunaux doivent nous rendre nos droits protectifs. Il faut être fort ! », a tweeté Donald Trump au lendemain des attentats en Espagne.

16h05: Réouverture du trafic sur la Rambla

Le trafic a rouvert dans les deux sens de la circulation sur la Rambla, l'avenue touristique sur laquelle l'attaque à la fourgonnette s'est déroulée ce jeudi, a indiqué la police de Barcelone.

 

15h35 : Les terroristes présumés de l’attentat de Cambrils transportaient une hache et des couteaux dans leur voiture, ainsi que des ceintures d’explosifs factices attachées sur leur corps

Avant d’être abattus par les forces de l’ordre, les auteurs présumés de l’attentat de Cambrils, qui transportaient une hache, des couteaux et des ceintures d’explosifs factices, ont blessé un homme au visage à l’arme blanche.

15h30 : Un enfant de 3 ans parmi les 14 victimes

Un petit garçon de 3 ans, originaire de Rubi, dans l’agglomération barcelonaise, figure parmi les 14 victimes qui ont perdu la vie dans l’attentat de Barcelone. L’oncle et le grand-père du garçonnet sont également morts dans l’attaque, rapporte le quotidien espagnol El Pais.

15h21 : Quatre des cinq terroristes de Cambrils abattus par un seul policier

Le chef de la police catalane a ajouté que quatre des cinq terroristes présumés abattus à Cambrils par la police ont été tués par le même policier. « Tuer quatre personnes, même quand vous êtes un professionnel, c’est difficile à digérer », a ajouté Josep Lluis Trapero.

15h18 : Le suspect recherché pourrait se trouver parmi les assaillants abattus

Le principal suspect recherché pour l’attentat qui a fait 13 morts jeudi à Barcelone, le conducteur d’une camionnette ayant écrasé des dizaines de piétons, pourrait se trouver parmi les assaillants abattus plus tard à Cambrils, au sud-ouest de Barcelone, a annoncé la police vendredi.

« L’enquête va dans ce sens, il y a un indice, plus d’un indice, mais nous n’avons pas de preuve concrète », a indiqué le porte-parole de la police de Catalogne, Josep Lluis Trapero, lors d’une conférence de presse, répondant à un journaliste qui lui demandait si cet homme avait été tué. Auparavant, il avait précisé que trois des cinq suspects tués avaient été identifiés.

15h05 : Aucun des quatre suspects interpellés n’avait d’antécédents terroristes

Le chef de la police catalane, Josep Lluis Trapero, a révélé que les quatre terroristes présumés interpellés étaient pour trois d’entre eux de nationalité marocaine. Le quatrième est Espagnol, de l’enclave de Melilla, en Afrique du Nord. Les quatre suspects sont âgés de 21 à 34 ans. « Aucune des quatre personnes actuellement en garde à vue pour les attaques de Cambrils et Barcelone n’avaient d’antécédents terroristes », a-t-il ajouté.

 

15h01 : Les auteurs des attentats en Espagne préparaient « une attaque de plus grande envergure »

Selon le chef de la police catalane, Josep Lluis Trapero, « les auteurs des attentats en Espagne préparaient une attaque de plus grande envergure ».

D’après les premiers éléments dont disposent les autorités, l’explosion d’un logement à Alcanar serait liée aux attentats de Barcelone et de Cambrils. « Nous pensons qu’il s’agit de la même cellule terroriste. Une vingtaine de bonbonnes de gaz avaient été retrouvées dans ce logement à Alcana » r, au sud de Barcelone, a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse à Barcelone. « Les enquêteurs soupçonnent les occupants de l’immeuble d’avoir préparé un engin explosif. Nous pensons que l''explosion a évité que les suspects puissent utiliser l’engin explosif », a-t-il ajouté avant d’indiquer que le conducteur de la fourgonnette qui a foncé dans la foule à Barcelone n’a pour l’heure toujours pas été identifié.

14h54 : Deux Italiens tués, dont un père devant ses enfants

Deux Italiens de 25 et 35 ans figurent parmi les victimes de l’attentat de Barcelone, a annoncé vendredi le gouvernement à Rome, dont l’un a été tué alors qu’il tenait son fils de 5 ans par la main.

« L’Italie se souvient de Bruno Gulotta et de Luca Russo et fait part de sa solidarité envers leurs familles. La liberté l’emportera sur la barbarie du terrorisme », a salué le chef du gouvernement, Paolo Gentiloni, sur Twitter.

 

14h49 : Une ressortissante portugaise tuée dans l’attentat de Barcelone

Une Portugaise figure parmi les 13 morts de l’attaque menée à l’aide d’une camionnette jeudi à Barcelone (Espagne) et revendiquée par l’organisation Etat islamique, a annoncé vendredi le gouvernement portugais.

« Il y a une Portugaise parmi les personnes décédées dans l’attaque terroriste perpétrée hier à Barcelone », a déclaré le Premier ministre Antonio Costa lors d’une conférence de presse.

« Tous les moyens sont mis en œuvre pour localiser la proche qui l’accompagnait », a ajouté le chef du gouvernement portugais en présentant ses condoléances à la famille de la victime.

La Portugaise tuée, âgée de 74 ans, résidait dans la région de Lisbonne, sa petite-fille de 20 ans se trouvait avec elle, a précisé le Secrétariat d’État aux communautés portugaises.

14h47 : « Nous pensons que ces faits sont liés à une même cellule djihadiste », indique le chef de la police catalane

14h38 : Mariano Rajoy : « Le plus grand problème de l’Europe, c’est le terrorisme »

« Le plus grand problème de l’Europe, c’est le terrorisme, a déclaré Mariano Rajoy ce vendredi lors d’une conférence de presse à Barcelone. Le chef du gouvernement espagnol a également appelé à plus de coopération intra-européenne dans la lutte contre le terrorisme. « Il est très important que nous soyons capables de coopérer afin d’agir en équipe », a-t-il indiqué, ajoutant qu'« une commission se réunira demain pour évaluer le niveau de menace en Espagne ».

14h20: «C’est dur de se dire qu’on vivait à côté des terroristes»

La veille des attentats, une maison a explosé à Alcanar, au sud de la Catalogne. D'après la police, ces faits auraient un lien avec les deux attaques. Martine, une voisine de la maison qui a explosé, raconte le choc.

>> Lire son témoignage par ici

 

14h16 : La Ligue allemande de football observera une minute de silence

Une minute de silence sera observée dans les stades du championnat d’Allemagne ce week-end en mémoire des victimes des attentats de Barcelone et Cambrils, a annoncé vendredi la Ligue allemande de football (DFL).

Les joueurs porteront en outre des brassards de deuil. Le football allemand, indique la Ligue, « veut ainsi témoigner de sa solidarité avec le peuple espagnol et en particulier avec les 15 joueurs espagnols qui évoluent actuellement en première et deuxième division allemande ».

13h55 : Une quatrième personne arrêtée

Une quatrième personne a été arrêtée en lien avec les attentats de jeudi à Barcelone et Cambrils dans le nord-est de l’Espagne, a annoncé vendredi la police de Catalogne.

« Arrestation d’une quatrième personne liée aux événements des dernières heures à Cambrils et Barcelone », a écrit la police sur son compte Twitter sans plus de précisions.

 

13h50 : Gérard Collomb annonce un « renforcement des contrôles aux frontières »

Le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, a annoncé ce vendredi sur Twitter le renforcement des contrôles de police aux frontières, alors que le chauffeur de la fourgonnette blanche qui a foncé sur la foule à Barcelone est toujours activement recherché par les forces de l’ordre.

 

13h43 : Estrosi veut que l’Europe aide les communes à se protéger « contre le terrorisme »

Le maire de Nice Christian Estrosi a proposé vendredi la création d’un « fonds » européen pour les communes qui luttent « contre le terrorisme », au lendemain des attaques à la voiture bélier à Barcelone et Cambrils.

Interrogé sur RTL, l’élu LR a souhaité que « puisse être mis en place, à l’exemple du plan Juncker sur l’innovation, des fonds pour les communes qui aménageront leur espace public pour lutter contre le terrorisme ».

« La Commission européenne doit nous donner des moyens », a insisté l’édile, dont la ville a été frappée par un attentat suivant le même mode opératoire le 14 juillet 2016, qui avait fait 86 morts et plus de 400 blessés.

« Je souhaite organiser au mois de septembre une grande réunion des maires des grandes villes et moyennes villes européennes. Celles qui sont les plus ciblées parce qu’elles représentent des villes touristiques, à forte fréquentation », a-t-il également annoncé, expliquant que les représentants des communes étaient « en première ligne désormais ».

Interrogé en début d’après-midi sur France inter, Christian Estrosi a précisé que « les 28 et 29 septembre prochains était prévue une conférence avec les maires » de plusieurs villes méditerranéennes « sur le thème de la lutte contre la radicalisation ». Une conférence qu’il souhaite donc élargir, en y conviant les maires de villes visées par des actes terroristes et/ou qui engage des investissements pour améliorer leur sécurité face à ces menaces.

« Le commissaire européen à la sécurité Julian King est d’accord pour y participer », a-t-il ajouté, précisant que cette conférence serait l’occasion d’échanger sur la matière d’obtenir de Bruxelles un fonds européen. Christian Estrosi a également évoqué une première réponse favorable du maire de Madrid.

13h38: 100.000 personnes réunies lors de la minute de silence à Barcelone

Quelque 100.000 personnes se sont recueillies et ont participé à la minute de silence observée place de la Catalogne, rapporte le quotidien espagnol El Periodico.

13h29 : 34 nationalités parmi les victimes

Au moins 34 nationalités figurent parmi les victimes des attentats aux voitures-béliers de Barcelone et Cambrils qui ont fait au moins 14 morts et des centaines de blessés selon un « bilan provisoire », a indiqué vendredi la protection civile catalane dans un tweet.

Les victimes, tuées et blessées, viennent du monde entier: Allemagne, Algérie, Argentine, Australie, Autriche, Belgique, Maroc, Canada, Chine, Colombie, Roumanie, Venezuela, Cuba, Equateur, Egypte, Espagne, Etats-Unis, Philippines, France, Grande-Bretagne, Grèce, Hollande, Taiwan, Honduras, Hongrie, Irlande, Italie, Koweït, Macédoine, Mauritanie, Pakistan, Pérou, République dominicaine, Turquie

13h27 : Une minute de silence avant les matches du championnat de France de football

Une minute de silence sera observée avant les matches de Ligue 1 et de Ligue 2 ce week-end en France, en hommage aux victimes des attentats en Espagne, a annoncé la Ligue de football professionnel (LPF) vendredi.

« En signe d’hommage et de solidarité avec les victimes de la tragédie de Barcelone survenue hier, la LFP a décidé d’observer une minute de silence sur tous les terrains » avant le coup d’envoi des rencontres de la 3e journée de Ligue 1 et de la 4e journée de Ligue 2, indique la LFP.

13h22: Retrouvez en vidéo les hommages et la minute de silence ce vendredi midi

13h19 : Edouard Philippe promet la « coopération totale » de la France

Edouard Philippe a présenté vendredi ses « condoléances au peuple espagnol » face au « drame terrible qui a frappé Barcelone et la région catalane » et promis une « coopération maximale et totale » de la France, lors d’un déplacement dans le Gers.

« Permettez-moi d’exprimer toutes mes condoléances au peuple espagnol, aux familles des victimes, toute ma sympathie, mon amitié même, et aussi tout le souci constant du gouvernement français d’apporter une aide, une coopération maximale et totale au gouvernement espagnol face à ce drame terrible qui a frappé Barcelone et la région catalane dans la nuit d’avant-hier à ce matin », a déclaré le Premier ministre.

« Ça n’est pas la première fois qu’une ville de fête, de liberté, de culture, est frappée par un attentat aveugle et terrible et à chaque fois nous revivons ce que nous avons connu en France et nous constatons la même terreur, le même drame, la même tristesse, parfois aussi même la même incompréhension », a-t-il poursuivi.

« A chaque fois aussi nous voyons dans ces villes européennes des secours organisés, de vrais actes de courage, une solidarité qui s’exprime immédiatement et la volonté de ne jamais céder ni à la peur ni à la terreur que souhaitent instiller dans nos esprits ceux qui, d’une façon ou d’une autre, ont décidé de nous déclarer la guerre », a-t-il fait valoir.

13h12: Selon un dernier bilan, le nombre de blessés s'élève à 130

Selon El Pais, il y aurait à présent 14 morts et 130 blessés, dont 16 se trouvent entre la vie et la mort. 

13h07: Le foot aussi en deuil

 Les joueurs du FC Barcelone ont respecté une minute de silence vendredi à l'entraînement en mémoire des victimes des attentats qui ont ensanglanté la Catalogne et fait au moins 14 morts et plus de cent blessés, a annoncé le club de Liga.

Sur une vidéo diffusée par le Barça sur Twitter, on peut voir Lionel Messi, Andres Iniesta et leurs partenaires, l'air grave, rassemblés en arc de cercle sur la pelouse du centre d'entraînement du club à Sant Joan Despi, dans la banlieue de Barcelone. Cette vidéo est accompagnée du mot-clé #TotsSomsBarcelona («Nous sommes tous Barcelone»)

 

13h03: 34 nationalités des victimes

Selon le service d'urgences de Catalogne, les victimes, décédées et blessées lors des attentats en Catalogne, seraient de 34 nationalités différentes, selon un bilan provisoire.

 

12h59: Qui sont les suspects des divers attentats? 

Moussa O., toujours recherché

La police a annoncé vendredi rechercher le frère d'un des suspects arrêtés après des attentats meurtriers en Catalogne, sans savoir s'il s'agit du conducteur en fuite de la camionnette qui a fauché des passants à Barcelone.

«Nous cherchons Moussa O., mais pour le moment nous ne savons pas s'il est le conducteur de la camionnette. C'est la cible de nos recherches», a annoncé la police sur le réseau social Telegram.

Driss O., arrêté

Jeudi, un Marocain, Driss O., le frère de Moussa, a été arrêté à Ripoll à une centaine de kilomètres au nord de Barcelone, quelques heures après qu'une camionnette blanche a foncé dans la foule de l'allée centrale des Ramblas.

Cinq assaillants abattus à Cambrils

Dans la nuit de jeudi à vendredi, une Audi A3 a foncé sur la promenade du bord de mer de la station balnéaire de Cambrils, à 120 km au sud de Barcelone, blessant sept personnes dont une est morte vendredi à l'hôpital.

Une fusillade a éclaté au cours de laquelle cinq «terroristes présumés» ont été abattus par la police.

Un autre suspect arrêté à Ripoll vendredi

Un autre homme a été arrêté à Ripoll, ont annoncé les Mossos d'Esquadra, la police catalane, sans donner plus de précisions.

Un homme arrêté à Alcanar

Un troisième homme, espagnol et né à Melilla (enclave espagnole au Maroc), et dont l'identité n'a pas été révélée, a été arrêté à Alcanar, à 200 km au sud de Barcelone, là où une explosion a fait un mort mercredi soir dans une maison dont les occupants préparaient un engin explosif, d'après la police.

12h51: Pourquoi les terroristes djihadistes arborent-ils de fausses armes?

Les cinq suspects de l'attentat de Cambrils portaient une ceinture d'explosifs factice. Pourquoi? 20 Minutes tente de répondre à cette interrogation. 

 

12h44: Macron et Rajoy ont fait un point sur la situation par téléphone

Selon un communiqué de l'eslyée, «Le Président de la République s’est entretenu ce matin avec le Président du gouvernement espagnol Mariano Rajoy. Le Président de la République a témoigné la solidarité de la France, qui se tient aux côtés de l’Espagne dans cette tragique épreuve et est prête à lui apporter toute l’aide nécessaire pour y faire face.»

Ils ont fait le point sur la situation des victimes, les circonstances des attentats qui ont frappé Barcelone et Cambrils et sur l’enquête en cours. Et sont convenus de faire un nouveau point de situation dans les 48 heures.

 

12h32: Le bilan s'élève à 14 morts

Une femme blessée à Cambrils et hospitalisée est décédée de ses blessures. Portant de bilan des morts de cet attentat à 14 personnes. 

 

12h30: Le parquet belge ouvre également une enquête

En effet, le parquet fédéral belge a ouvert une enquête étant donné qu'il y a eu une victime belge pendant l'attentat de Barcelone. 

 

12h28: Pourquoi Daesh vise l'Espagne? 

Retrouvez notre analyse sur la situation géopolitique de l'Espagne, déjà touchée il y a onze ans à Madrid par le terrorisme islamiste.

12h18: Ce vendredi, à Barcelone, c'est la résignation....

«On savait que ça arriverait un jour»: Retrouvez notre reportage dans la ville meurtrie.

12h13: Une enquête antiterroriste ouverte à Paris

 Une enquête antiterroriste à été ouverte vendredi en France suite aux attentats en Catalogne où plusieurs Français ont été blessés par des voitures qui ont foncé dans la foule, à Barcelone et Cambrils, a annoncé le parquet de Paris.

L'enquête de flagrance, habituelle quand des Français sont victimes d'actes terroristes à l'étranger, a été ouverte pour «tentatives d'assassinats en relation avec une entreprise terroriste confiée à la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) et à la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ)», a indiqué le parquet.

12h08: La première victime de l'attentat de Barcelone identifiée

Selon la RTVE, la première victime identifiée est un homme de 60 ans, Francisco López Rodríguez, décédé pendant les attentats de Barcelone. Son épouse est hopsitalisée dans un état grave. Et leur fils, qui était avec eux sur l'avenue est également décédé. 

 

12h00: C'est l'heure de la minute de silence

Mariano Rajoy et le Roi Felipe participent à cette minute de silence à Barcelone. 

Selon El Pais, les passants qui se recueillent place de la Catalogne à Barcelone cirent «Je n'ai pas peur!».

 

11h54: «Daesh fait d’une pierre, deux coups : il châtie l’Espagne tout autant que les étrangers se trouvant sur place», analyse Jean Chalvidant, spécialiste de l'Espagne

Pourquoi Daesh vise l'Espagne? Jean Chalvidant, docteur en Civilisation espagnole et criminologue joint par 20 Minutes a analyse la situation. «Depuis fin 2014, l’Espagne a envoyé un contingent en Irak afin d’entraîner environ mille hommes des forces gouvernementales partant combattre à Mossoul. Cela a valu à l’Espagne d’être le 6 juin dernier déclarée cible prioritaire par Daesh, qui a demandé à ses « loups solitaires » de lancer une vague d’attentats (ainsi qu’en France, Belgique, USA, Allemagne et Russie). Un visuel avait été diffusé, présentant deux mains tenant un pistolet et une phrase en anglais « The Wolf. An IS soldier there where you are » avec les drapeaux des Etats visés, dont l’Espagne. Et en janvier dernier, Daesh a diffusé une vidéo de la « cyber-armée du Califat », menaçant de conquérir Paris, Rome et l’Espagne (et non pas seulement Madrid). Une menace réitérée en février envers l’Espagne, « l’un des pays le plus impliqué ».

«Autre indice que l’Espagne était dans le viseur, le nombre de communiqués et de vidéos de l’organisation rédigés en espagnol, à 43 reprises jusqu’à aujourd’hui», poursuit le chercheur et auteur de Felipe VI, le roi normal (Ed ESKA).

Mais pourquoi viser Barcelone et non Madrid alors que ce sont Paris, Bruxelles, Londres, Berlin qui ont été ensanglantés? «Le choix de Barcelone est tactique : en ce moment, Madrid est vide de ses habitants, tandis que les touristes s’agglutinent en Catalogne. Daesh fait donc d’une pierre deux coups : il châtie l’Espagne tout autant que les étrangers se trouvant sur place.»

11h52: Une minute de silence à midi pile

Les passants se rassemblent sur la place de Catalogne pour respecter une minute de silence à midi pile. 

 

11h49: L'explosion à Alcanar a-t-elle précipité les attaques à Barcelone et Cambrils?

20 Minutes fait le point sur le déroulement des événements de la nuit dernière en Catalogne par ici. 

11h24: Le roi d'Espagne au chevet des blessés

Le couple royal rendra visite aux blessés dans les différents hôpitaux de Catalogne où sont soignés les victimes de l'attentat de Barcelone samedi matin selon un tweet de la maison royale espagnole. 

 

11h18: Un Italien tué sous les yeux de sa famille sur les Ramblas

L'entreprise Tom's Hardware a annoncé vendredi sur son site internet la mort de l'un de ses employés italiens, Bruno Gulotta, 35 ans, l'une des 13 victimes de l'attentat de Barcelone, où il était en vacances avec sa famille.

«Notre collègue et ami Bruno Gulotta a été renversé et tué par un terroriste infâme au coeur de Barcelone», rapporte l'entreprise sur son site internet.

Sa compagne Martina a raconté à ses collègues comment Bruno avait été heurté de plein fouet alors qu'il tenait par la main leur fils Alexandre, 5 ans. Elle portait leur fille Aria, 1 an, dans un porte-bébé contre elle mais a réussi à tirer l'aîné pour le sauver, précisent des médias italiens.

Le ministère italien des Affaires étrangères n'a pas confirmé l'information dans l'immédiat, s'en tenant à un bilan confirmé de trois blessés italiens. 

11h11 : Selon El Pais, la cellule terroriste qui serait responsable des attentats serait composée de 12 personnes

El Pais avance que selon des sources proches de l’enquête, une cellule terroriste qui serait à l’origine des attentats serait composée de 12 personnes, dont cinq hommes morts à Cambrils, trois arrêtés. Il resterait donc quatre personnes toujours recherchées, dont le conducteur de la camionnette impliquée dans l’attentat de Barcelone.

11h03: Une messe à Notre-Dame de Paris dimanche en mémoire des victimes de l'attentat de Barcelone

 La messe de dimanche soir en la cathédrale Notre-Dame de Paris sera dédiée aux victimes de l'«horrible» attentat qui a fait au moins 13 morts à Barcelone jeudi, a annoncé vendredi l'archevêché de Paris.

«Après l'horrible attentat de Barcelone, je tiens à vous assurer de ma prière pour les victimes et pour la communauté catholique de Barcelone et les catalans et toute l'Espagne», a écrit le cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris, dans un message à son homologue barcelonais, le cardinal Juan José Omella.

11h00: Selon des médias espagnols, la police recherche Mussa Oukabir, conducteur présumé de la camionette

Des sources proches de l'enquête ont confié à Europa Press que les Mossos recherchent Mussa Oukabir, suspect principal dans l'attentat sur les Ramblas.  

L'homme recherché a 17 ans et est arrivé du Maroc le 13 août, précise La Vanguardia.

 

10h38: La police recherche toujours un homme en fuite après l'attentat

La police recherche toujours un homme en fuite après deux attentats en Catalogne qui ont fait 13 morts et plus de cent blessés, a annoncé vendredi Carles Puigdemont, le président de Catalogne.

Interrogé sur la fuite d'un «terroriste», Carles Puigdemont a confirmé qu'il était «effectivement dans la nature», indiquant que la police n'avait pas d'éléments «sur ses capacités de nuire».

«Avec ce genre de profil, on sait, ils l'ont démontré, qu'ils ont la volonté de faire du mal» a poursuivi le chef de l'exécutif régional, affirmant qu'il y aurait dans «les prochaines heures (...) des résultats» vu le «travail de la police».

Il pourrait s'agit du conducteur de la camionnette qui a renversé des dizaines de personnes à Barcelone et s'est enfui en courant. Un témoin l'a décrit comme «un homme très jeune, d'une vingtaine d'années, au visage mince».

10h35: Des drapeaux en berne à la Commission européenne

Sur Twitter, le compte de la Commission européenne poste une photo de drapeaux à mi-mât ce vendredi pour souligner son soutien au peuple espagnol. 

 

10h27: La police locale conseille aux habitants de Barcelone de ne pas prendre de gros sacs

Car il y aura beaucoup de contrôles ce vendredi sur les Ramblas. Los Mossos avertissent donc qu'il vaut mieux aller à pied à la minute de silence sur la place de Catalogne et ne pas porter de gros sacs. 

 

10h14: Que s'est-il passé à Cambrils la nuit dernière? Résumé en vidéo

20 Minutes fait le point sur ce que l'on sait de l'attaque dans cette ville portuaire au sud de Barcelone par ici. Dans un tweet, les services d'urgences catalans précisent que la circulation a repris à Cambrils. 

Retour en vidéo sur les événements de cette nuit à Cambrils 

 

10h09: La Catalogne, une des zones de concentration d'islamistes radicalisés en Espagne

La Catalogne est avec Madrid et les enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla au Maroc, l'un des lieux de concentration d'islamistes radicalisés.

Plus d'un tiers des personnes condamnées pour des activités en rapport avec le terrorisme jihadiste résidaient en Catalogne, contre 35,4% dans la région de Madrid, selon un rapport du think tank Real Instituto El Cano.

10h00 : A Madrid des plots « anti-camions terroristes » installés cette nuit

Selon le quotidien La Vanguardia, au petit matin, des agents municipaux ont installé des plots « anti-camions terroristes » sur la Puerta del Sol, au centre de la capitale pour éviter une attaque semblable à celle qui s’est déroulée jeudi à Barcelone. Ces plots avaient déjà été installés en décembre dernier, juste après l’attentat à Berlin.

09h53: Les familles des victimes commencent à être accueillies par les autorités 

Selon Europapress, deux familles des victimes de l'attentat de Barcelone ont été reçues à la Cité de la justice ce vendredi matin où des autopsies ont été réalisées pendant la nuit. 

09h50: Selon les urgences de Catalogne, plus de 100 blessés sont pris en charge dans 5 hôpitaux catalans

 

09h48: Quels sont les précédents attentats en Espagne? 

Treize ans après Madrid, l'Espagne est à nouveau la cible du terrorisme islamiste. Retrouvez notre article par ici. 

09h41 : Le président de la Généralité de Catalogne précise que les victimes sont surtout étrangères

Carles Puigdemont a assuré que la majorité des blessés des attentats de Barcelone sont étrangers et que plus de 20 nationalités sont concernées. Auparavant, les autorités avaient annoncé que les victimes étaient de 18 nationalités.

09h32: Le gouvernement espagnol et le gouvernement catalan déclarent trois jours de deuil national

A partir de ce vendredi, le pays respectera trois jours de deuil national. 

09h28: Les ceintures d'explosifs des assaillants de Cambrils étaient factices

Des ceintures d'explosifs que portaient les «terroristes pérsumés» abattus à Cambrils étaient factices, a annoncé le chef du département de l'Intérieur Joaquim Forn, à la radio Onda Cero. Une information confirmée par la police locale. 

 

09h26: Des espaces dédiés à l'accueil des proches de victimes de l'attentat à l'aéroport de Barcelone

Sur Twitter, les autorités catalanes précisent que deux espaces sont aménagés dans l'aéroport de Barcelone pour que les forces de police et de la Croix rouge reçoivent les familles de victimes. 

 

09h21: Des fleurs et des hommages dès la rouverture des Ramblas

Mais la police locale rappelle que les Ramblas restent fermées au trafic. 

 

09h19: Pas de «ramifications» en France des attentats en Espagne selon Gérard Collomb

Les autorités françaises n'ont pour l'instant pas décelé de «ramifications» en France des attentats qui ont frappé Barcelone et Cambrils, en Espagne, a annoncé vendredi le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb.

 

«Nous ne croyons pas qu'il y ait de ramifications. A un moment donné, on avait fait état de Français qui auraient pu participer à cet attentat. Nous avons regardé l'ensemble des fichiers, personne de connu ne correspond aux individus qui ont été concernés par l'attentat espagnol», a affirmé Gérard Collomb sur RTL, ajoutant toutefois que «les choses demandent à être confirmées».

 

Selon le ministre, 26 ressortissants français ont été blessés, dont «peut-être autour de 17» grièvement touchés. Le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, qui se rendra à Barcelone dans la journée, a fait état vendredi matin dans un communiqué de 26 blessés dont onze grièvement.

09h15: Las Ramblas a rouvert ce vendredi matin à 9h

Selon une journaliste sur place de France 3, l'avenue la plus touristique de Barcelone, théâtre d'un attentat à la voiture bélier jeudi après-midi, a rouvert. 

Mais selon cette journaliste, peu de commerces ont rouvert après le drame.

 

09h06: Depuis 9h, la place de Catalogne à Barcelone est fermée

En prévision de la minute de silence qui se tiendra à midi sur cette place de Catalogne selon La Vanguardia, quotidien catalan. 

 

09h04: Retrouvez sur ce graphique les lieux et heures des attentats de la nuit dernière

Graphique des différents attentats qui se sont succédés jeudi 17 juillet en Catalogne.
Graphique des différents attentats qui se sont succédés jeudi 17 juillet en Catalogne. - AFP

 

09h00: Le Drian précise qu'il se rendra à Barcelone au chevet des blessés français

Dans un communiqué, le ministre de la Défense rappelle que «vingt-six Français ont été blessés, dont au moins onze gravement. Mes pensées vont à ces compatriotes, ainsi qu’à leurs proches auxquels j’exprime toute ma sympathie dans ce moment douloureux.»

 

«Je me rendrai dans la journée à Barcelone afin de rendre visite aux victimes françaises de cet acte lâche et d’assurer du soutien de la France le peuple et les autorités espagnols», poursuit le ministre dans ce communiqué.

08h52: Estrosi, maire de Nice, propose la création d'un fonds européen pour que les villes luttent contre le terrorisme

Le maire de Nice Christian Estrosi a proposé vendredi la création d'un «fonds» européen pour les communes qui luttent «contre le terrorisme», au lendemain des attaques à la voiture bélier à Barcelone et Cambrils.

Interrogé sur RTL, l'élu LR a souhaité que «puisse être mis en place, à l'exemple du plan Juncker sur l'innovation, des fonds pour les communes qui aménageront leur espace public pour lutter contre le terrorisme».

«Je souhaite organiser au mois de septembre une grande réunion des maires des grandes villes et moyennes villes européennes. Celles qui sont les plus ciblées parce qu'elles représentent des villes touristiques, à forte fréquentation», a-t-il également annoncé, expliquant que les représentants des communes étaient «en première ligne désormais».

08h48: 18 nationalités différentes parmi les blessés et morts dans l'attentat de Barcelone

Les victimes - morts et blessés - sont au moins de 18 nationalités différentes, ont précisé les services de protection civile espagnols. Une Belge figure parmi les morts, selon le ministre belge des Affaires étrangères Didier Reynders.

08h42: Un troisème suspect arrêté près de la frontière française

La police locale vient d'annoncer sur Twitter qu'un troisième suspect qui pourrait être impliqué dans les attentats de Barcelone et Cambrils a été arrêté à Ripoll, une ville au nord de Barcelone et proche de la frontière française. 

 

08h20: Voici le numéro de la cellule de crise et de soutien en France

Pour toutes les familles qui s'inquiètent d'avoir des proches qui ont pu vivre cet attentat en Catalogne: 01 43 17 51 00. Cette cellule de crise ouverte par le Quai d'Orsay pour faire le point sur la sécurité des Français à Barcelone et répondre à leurs proches a reçu plus de 3.200 appels, a précisé le ministre Jean-Yves Le Drian.

 

08h12: Retour sur les précédents attentats utilisant un véhicule comme arme de terreur

Berlin, Stockholm, Londres et maintenant Barcelone... 20 Minutes rappelle les précédents attentats semblables à celui de jeudi en Espagne, par ici. 

7h48: 26 Français blessés dont 11 gravement, annonce le ministre des Affaires étrangères 

Jean-Yves Le Drian, le ministre des Affaires étrangères, annonce dans un communiqué le premier bilan des blessés français, et annonce qu'il doit se rendre à Barcelone dans la journée de vendredi.

 

5h43: Certains terroristes portaient des ceintures d'explosif à Cambrils

4h15: Les attaques de Barcelone, Alcanar et Cambrils seraient liées

C'est ce qu'indique la police : «Nous travaillons sur l'hypothèse d'un lien entre les terroristes abattus et ceux de Barcelone et Alcanar».

 

4h : Un cinquième suspect terroriste abattu à Cambrils

La police annonce qu'un cinquième suspect blessé est finalement décédé.

 

 

3h39 : Six civils et un policier blessés dans un attentat au sud de Barcelone 

Six civils et un policier ont été blessés tôt vendredi quand une voiture a foncé dans la foule dans la station balnéaire de Cambrils, à 120 km au sud de Barcelone, avant d'être arrêtée par les tirs de la police, ont indiqué les autorités.

La police avait auparavant annoncé avoir abattu «quatre terroristes présumés» et blessé un cinquième à Cambrils, quelques heures après l'attaque dans la capitale catalane qui a fait 13 morts. Elle cherche à déterminer si les deux affaires sont liées.

2h13 : La police abat «quatre terroristes présumés» au sud de Barcelone

La police a annoncé que «quatre terroristes présumés» avaient été abattus dans la nuit de jeudi à ce vendredi à Cambrils, à 120 km au sud-ouest de Barcelone, quelques heures après une attaque dans la capitale catalane ayant fait 13 morts.

«Quatre terroristes présumés abattus à Cambrils et un cinquième blessé», a annoncé la police, sans préciser s'ils étaient liés ou non à l'attentat à la camionnette bélier dans la deuxième ville d'Espagne.

1h46: Opération en cours pour déjouer un «attentat terroriste possible» au sud de Barcelone

La police régionale de Catalogne a annoncé ce vendredi qu'une opération était en cours pour déjouer un «possible attentat terroriste» à Cambrils, station balnéaire à 120 km au sud-ouest de Barcelone où un attentat jihadiste a fait 13 morts.

1h25 : Au moins 18 nationalités parmi les victimes

Les nationalités confirmées vers 1h locale ce vendredi (23h00 GMT jeudi), sans indication du nombre de ressortissants concernés ni de leur état, étaient les suivantes: française, allemande, espagnole, néerlandaise, argentine, vénézuélienne, belge, australienne, hongroise, péruvienne, irlandaise, grecque, cubaine, macédonienne, chinoise, italienne, roumaine et algérienne.