VIDEO. Attentats en Catalogne: Ce que l'on sait de l'attaque d'une fourgonnette sur les Ramblas à Barcelone

TERRORISME Une camionnette a percuté la foule sur les Ramblas, l'avenue la plus touristiques de Barcelone, ce jeudi 17 août, faisant au moins 13 morts et plus d'une centaine de blessés...

C.P. et L.Br.

— 

Les blessés sont pris en charge à Barcelone, en Espagne après qu'une camionnette a foncé dans la foule.
Les blessés sont pris en charge à Barcelone, en Espagne après qu'une camionnette a foncé dans la foule. — Oriol Duran/AP/SIPA

Scène d’horreur en plein cœur de Barcelone. Ce jeudi, peu après 16 heures, une fourgonnette blanche a percuté de nombreux piétons qui se promenaient sur les Ramblas, le quartier le plus touristique de la capitale catalane. Selon la police, il s’agit d’une attaque terroriste.

>> A lire aussi : Suivez les événements en direct par ici

Que s’est-il passé ?

Les témoins, relayés par les médias locaux, rapportent que le véhicule a roulé sur le trottoir sur plusieurs mètres, fauchant de nombreuses personnes sur son passage. Les Mossos d’Esquadra, la police catalane, évoque une « collision massive ». La zone a été bouclée par un cordon de sécurité et les forces de l’ordre ont indiqué, qu’il s’agissait bien d’une attaque terroriste.

Qui sont les auteurs de l’attentat ?

Deux personnes en lien avec l’attaque ont été arrêtées d’après les autorités catalanes. Elles ont ajouté qu’il n’y a « aucune personne retranchée dans un bar du centre de Barcelone », contrairement à ce qu’avaient avancé plus tôt des sources policières.

Quel est le bilan ?

Le bilan provisoire de l’attaque menée sur les célèbres Ramblas est de 13 morts et plus d’une centaine de blessés, a annoncé le responsable de l’Intérieur du gouvernement catalan, Joaquim Forn. Ce bilan pourrait s’aggraver dans les prochaines heures.

Cinq ambulances ont été dépêchées sur place. Le chef du gouvernement Mariano Rajoy a réagi sur Twitter en assurant que la priorité était de porter secours aux blessés.

Qui a revendiqué l’attentat ?

Le groupe djihadiste organisation de l’Etat islamique (EI) a revendiqué l’attentat dans un communiqué diffusé par son agence de propagande Amaq et relayé par le centre américain de surveillance des sites jihadistes, SITE. « Les assaillants de l’attaque de Barcelone étaient des soldats de l’Etat islamique », indique le communiqué, ajoutant que « l’opération a été menée en réponse aux appels à cibler les Etats de la coalition » internationale antijihadistes opérant en Syrie et en Irak. Par son mode opératoire l’attaque de Barcelone rappelle des attentats imputés ou revendiqués par l’EI à Nice, Berlin ou Londres.

>> A lire aussi: Un véhicule lancé dans la foule comme arme de terreur, les précédents en Europe 

Un secteur exposé

Les Ramblas est la principale avenue touristique de Barcelone. Des milliers de passants et de touristes déambulent sur cette large artère qui part du port pour rejoindre la place de la Catalogne. Pour ne pas gêner les travaux de recherche et de soins toute la zone a été bouclée. Les touristes et les passants sont appelés à rentrer chez eux.

>> A lire aussi le témoignage d'un touriste français: «J’ai vu une foule en panique, je me suis mis à courir pour me réfugier dans un bar»

Le dernier attentat d’ampleur en Espagne remonte au 11 mars 2004, où 191 personnes avaient trouvé la mort après l’explosion de plusieurs bombes dans les transports en commun madrilène. Le pays restait néanmoins régulièrement visé, au même titre que de nombreux pays d’Europe, dans des vidéos et publications de l’organisation terroriste État Islamique.

>> A lire aussi: Sur Twitter, des images de chats pour «ne pas donner d'information aux terroristes»