Méditerranée : Une ONG secourant des migrants se porte au secours… du bateau anti-migrants

POLITIQUE Le C-Star a néanmoins affirmé qu’il n’avait rencontré aucun problème…

Nicolas Raffin

— 

Le C-Star lors d'une escale dans la République turque de Chypre du Nord (RTCN) le 25 juillet 2017.
Le C-Star lors d'une escale dans la République turque de Chypre du Nord (RTCN) le 25 juillet 2017. — AP/SIPA
  • Une ONG secourant des migrants a été envoyée pour porter assistance au C-Star, un bateau anti-migrants.
  • Le C-Star est un bateau loué par le groupe d’extrême droite français « Génération identitaire ».
  • Le C-Star a pourtant affirmé qu’il n’était pas en situation de détresse. Il avait arrêté ses moteurs pour un problème technique.

Imbroglio sur l’eau. Ce vendredi, une ONG engagée dans les secours de migrants au large de Libye a affirmé avoir été envoyée pour porter assistance au C-Star, navire affrété par des militants anti-migrants en Méditerranée. Pourtant, un porte-parole du C-Star a affirmé à l’AFP que le bateau n’était pas en situation de détresse, mais qu’il avait arrêté ses moteurs pour résoudre un problème technique.

Sur Facebook, le président de l’ONG Sea-Eye, Michael Buschheuer, a déclaré avoir été informé des difficultés du « navire nazi ». Le Sea-Eye s’est dérouté en direction du C-Star, mais lors d’un contact radio, l’équipage du second a refusé l’aide du premier, qui a repris sa route. Il n’a pas été possible de joindre les gardes-côtes italiens pour confirmer s’ils avaient bel et bien confié cette mission insolite au bateau de l’ONG.

Soupçons sur le navire 

Le C-Star, un navire de 40 mètres qui bat pavillon de la Mongolie, a été loué à Djibouti par le groupe d’extrême droite français « Génération identitaire ». Il a rencontré des difficultés avec les autorités au canal de Suez en Egypte et lors d’un premier ravitaillement à Chypre, où il a été soupçonné d’aide à l’immigration clandestine quand des membres d’équipage ont demandé l’asile.

Bateaux suivis

A son bord se trouvent des militants allemands, français, italien et autrichien, financés grâce à appel aux dons sur Internet qui a récolté plus de 212.000 dollars (180.000 euros) depuis mi-mai. Ils entendent faire en sorte que les migrants secourus dans les eaux internationales au large de la Libye soient reconduits en Afrique.

La semaine dernière, ils ont suivi deux navires d’ONG en leur adressant ce message par radio : « Nous vous demandons de quitter la zone de secours. Vous agissez comme un facteur incitatif pour les trafiquants d’êtres humains ».