Incendies au Portugal: Des brasiers encore actifs dans tout le pays

FEUX Plus de 2.000 pompiers sont toujours mobilisés...

20 Minutes avec AFP

— 

Une nouvelle série d’incendies a dévasté jeudi soir les forêts portugaises.
Une nouvelle série d’incendies a dévasté jeudi soir les forêts portugaises. — Armando Franca

Après une accalmie de deux semaines, une nouvelle série d’incendies a dévasté jeudi soir les forêts portugaises. « Nous affrontons des incendies d’une grande complexité avec des vents inconstants et des températures élevées », a déclaré une porte-parole de la protection civile.

Environ 1.600 pompiers appuyés par 500 véhicules luttaient toujours vendredi matin contre 11 incendies hors de contrôle dans le centre et le nord du pays, selon le site internet de la protection civile. Environ 800 soldats du feu étaient également mobilisés sur 38 autres foyers qui étaient maîtrisés ou en passe de l’être.

Les autorités préoccupées par la météo

Le plus gros foyer, situé près de la ville d’Abrantes (centre), dans la région de Santarém, était en grande partie sous contrôle jeudi soir. Cet incendie qui a atteint un parc industriel dans les environs d’Abrantes a débuté mercredi et mobilisé quelque 800 pompiers appuyés par 250 véhicules.

A Grândola (sud), dans la région de Setubal, un autre incendie a forcé les autorités à suspendre le trafic ferroviaire de la Ligne Sud, assurant la liaison entre Lisbonne et la région touristique de l’Algarve. D’autres brasiers importants avançaient dans les régions de Vila Real (nord), où un homme de 61 ans suspecté d’avoir mis le feu près de la commune de Lordelo a été arrêté, et Castelo Branco (centre).

>> A lire aussi : Les feux maîtrisés au Portugal, l'heure est aux explications

Les autorités restaient préoccupées par la situation météorologique attendue au cours des prochains jours. De fortes températures (39 degrés Celsius) associées à des vents forts, favorisant les incendies, sont prévues jusqu’à dimanche, a déclaré une porte-parole de la protection civile. En réponse à cette situation, toutes les régions du Portugal ont été placées en alerte orange du risque d’incendie, le deuxième échelon le plus élevé.