VIDEO. Kenya: Deux manifestants tués par la police à Nairobi

KENYA Le résultat des élections générales est contesté…

20 Minutes avec AFP
— 
Deux hommes ont été abattus mercredi 9 août dans le bidonville de Mathare à Nairobi, la capitale du Kenya.
Deux hommes ont été abattus mercredi 9 août dans le bidonville de Mathare à Nairobi, la capitale du Kenya. — Ben Curtis/AP/SIPA

La police a abattu ce mercredi au Kenya deux manifestants dans le bidonville de Mathare à Nairobi. Des échauffourées ont éclaté après que l’opposition a accusé le pouvoir d’avoir truqué les élections générales de mardi.

« Ils faisaient partie d’un groupe qui manifestait dans ce secteur et les policiers ont été envoyés sur place pour rétablir l’ordre. On nous rapporte que plusieurs d’entre eux étaient aussi des voleurs qui profitaient de la situation (…) Deux d’entre eux ont été tués », a déclaré le responsable, qui a requis l’anonymat.

Echauffourées à plusieurs endroits 

Un peu plus tard, le chef de la police de Nairobi, Japheth Koome, a confirmé les deux morts, donnant une version quelque peu différente des événements : « Les deux personnes ont essayé d’attaquer nos policiers avec des machettes et c’est à ce moment-là que les policiers ont ouvert le feu ».

Cet incident est le plus grave d’une journée marquée par des échauffourées ponctuelles dans plusieurs des fiefs du candidat de l’opposition à la présidentielle Raila Odinga, notamment à Kisumu dans l’Ouest.

Résultats rejetés

Dans un communiqué, Amnesty International a appelé les forces de sécurité à faire preuve de retenue : « Un usage excessif et disproportionné de la force constituerait une violation des lois kényane et internationale ».

Les résultats provisoires diffusés par la commission électorale sur son site internet donnent une très large avance au sortant Uhuru Kenyatta. Mais Raila Odinga a d’ores et déjà catégoriquement rejeté ces résultats, dénonçant « une fraude d’une gravité monumentale ».