C'est l'heure du BIM: Les ambitions du vice-président de Trump, sexisme et polémique chez Google et dialogue inter-Corée

RECAP' «20 Minutes» compile pour vous les infos qu'il ne faut pas manquer ce matin dans votre Bulletin d'information matinal (BIM)...

M.C.

— 

Mike Pence, le vice-président américain, le regard tourné vers la Corée-du-Nord le 17 avril 2017 au poste d'observaton Post Ouellette, dans la zone démilitarisée.
Mike Pence, le vice-président américain, le regard tourné vers la Corée-du-Nord le 17 avril 2017 au poste d'observaton Post Ouellette, dans la zone démilitarisée. — Lee Jin-man/AP/SIPA

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap' pour vous aider à y voir plus clair.

Le vice-président américain dément vouloir être candidat à la place de Trump en 2020

Mike Pence pense-t-il déjà à la prochaine élection ? Le vice-président américain a catégoriquement démenti dimanche les affirmations du New York Times selon lesquelles il se prépare activement à être candidat à la présidence en 2020 pour succéder à Donald Trump. « Les allégations dans cet article sont catégoriquement fausses et représentent la dernière tentative des médias de diviser cette administration, a indiqué le vice-président dans un communiqué. Le peuple américain sait qu’il n’y a pas pour moi de plus grand honneur que de travailler au côté d’un président qui rend sa grandeur à l’Amérique. »

Polémique chez Google après les propos d’un employé sur les « différences biologiques »

Une note qui ravive le débat sur la « culture sexiste et de harcèlement » dans le milieu technologique. Google était dimanche au centre d’une controverse après la prise de position d’un salarié dans un message interne expliquant que la très faible présence des femmes dans la « tech » était due à des différences biologiques. Dans cette lettre de 3.000 mots publiée dimanche par le site Gizmodo, un ingénieur de sexe masculin affirme que « les choix et les capacités des hommes et des femmes divergent, en grande partie, en raison de causes biologiques et (donc) ces différences peuvent expliquer le pourquoi on n’a pas une représentation égale des femmes dans la tech et (dans les positions de) leadership ».

La Corée du Nord rejette une offre de dialogue du Sud

Une rencontre rarissime qui ne semble pas avoir porté ses fruits. La Corée du Nord a balayé une proposition de dialogue de Séoul lors d’un échange entre les deux chefs de la diplomatie à Manille, a rapporté lundi l’agence sud-coréenne Yonhap après le durcissement des sanctions de l’ONU contre Pyongyang. Lors d’un bref entretien dimanche avant un forum régional à Manille, la ministre sud-coréenne Kang Kyung-Wha avait appelé Pyongyang à accepter son offre de dialogue pour soulager les tensions dans la péninsule et sur une nouvelle réunion des familles séparées par la guerre de Corée (1950-53).