VIDEO. Anthony Scaramucci, le nouveau directeur de la communication de la Maison Blanche, a été viré seulement dix jours après sa nomination

ETATS-UNIS La décision a été prise par le nouveau chef de cabinet de Donald Trump, quatre jour après le dérapage d'Anthony Scaramucci...

P.B.

— 

Le nouveau directeur de la communication de la Maison Blanche, Anthony Scaramucci, le 21 juillet 2017.
Le nouveau directeur de la communication de la Maison Blanche, Anthony Scaramucci, le 21 juillet 2017. — Ron Sachs/NEWSCOM/SIPA

Le grand ménage continue à la Maison Blanche. Nommé il y a dix jours, le nouveau directeur de la communication, Antony Scaramucci, a été limogé. La porte-parole de Donald Trump, Sarah Huckabee Sanders, indique qu’il a « quitté son rôle » et qu’il n’occupe « plus aucune fonction » dans le gouvernement.

John Kelly aurait demandé la tête d'Anthony Scaramucci

Selon elle, il s’agit de permettre au nouveau chef de cabinet de Donald Trump, l’ancien général John Kelly, qui a pris ses fonctions ce week-end, de constituer sa propre équipe.

D’après le New York Times, c’est John Kelly qui a demandé la tête de Scaramucci afin d’asseoir son autorité. Selon ABC, l’ancien de Wall Street a été « escorté » vers la sortie de la Maison Blanche après l’officialisation de la nouvelle.

Dérapages en série pour Scaramucci

John Kelly a souhaité envoyer un message clair à tous les employés de la Maison Blanche : c’est lui le chef, détaille la source du Times. Scaramucci paie sans doute son dérapage de la semaine dernière. Dans une interview, il avait qualifié le prédécesseur de John Kelly, Reince Priebus, de « putain de schizophrène paranoïaque ». Et il s’en était pris au conseiller de l’ombre de Donald Trump, lançant : « Je ne suis pas Steve Bannon, je n’essaie pas de s***r ma propre b**e ».

>> A lire aussi : VIDEO. «Faits alternatifs», Hitler et Assad... On vous a sélectionné le meilleur du pire de Sean Spicer

Depuis six mois, la Maison Blanche est plongée de chaos, dans ce que les médias américains décrivent comme une lutte de palais entre les modérés et les nationalistes. Cette bataille a fait de nombreuses victimes : en dix jours, le porte-parole de la Maison Blanche, Sean Spicer, a été remplacé par Sarah Huckabee Sanders, John Kelly a pris la place de Reince Priebus comme chef de cabinet et deux directeurs de la communication ont été limogés. Visiblement, Donald Trump gère son équipe comme des candidats de son ancien jeu The Apprentice.