Grande-Bretagne: Il mange des noyaux de cerises et termine à l'hôpital, empoisonné

FRUITS Les noyaux de cerises contiennent de l’amygdaline, un composé qui, lorsqu’il est ingéré, se transforme en cyanure d’hydrogène…

20 Minutes avec agences

— 

Illustration d'une exploitation de cerises.
Illustration d'une exploitation de cerises. — FRANCES M. ROBERTS/NEWSCOM
  • Un Anglais de 28 ans a avalé trois noyaux de cerises.
  • Il a été empoisonné par un composant chimique contenu dans le noyau.

L’idée de manger des noyaux de cerise ne viendrait pas à tout le monde. Mais Matthew Creme, un Britannique de 28 ans, a pensé mi-juillet que ça pourrait être sympa d’essayer, juste pour voir. Une expérience qui a malheureusement conduit ce père de trois enfants tout droit à l’hôpital.

Avignon: Il se rend aux gendarmes et s'accuse d'un empoisonnement mortel datant de 2014

Le 17 juillet dernier, cet habitant de Blackpool, au nord-ouest de l’Angleterre, a acheté au supermarché une boîte de cerises. C’est alors qu’il a voulu goûter un noyau, par « curiosité », rapporte The Independent. « Il avait un goût semblable à une amande mais avec une saveur de cerise », a-t-il expliqué à la BBC. Il a trouvé ça si bon qu’il en a mangé deux de plus.

Mais 20 minutes plus tard, il a commencé à avoir mal à la tête et à se sentir très fatigué. En effet, si tout est bon dans le cochon, on ne peut pas en dire autant des cerises. Leurs noyaux contiennent de l’amygdaline, un composé qui, lorsqu’il est ingéré, se transforme en cyanure d’hydrogène… Sa compagne a alors appelé les secours et Matthew Creme a été transporté à l’hôpital.

>> A lire aussi : Fruits et légumes: Seulement un Français sur quatre en consomme cinq par jour

Un antidote lui a été administré et il est sorti indemne de cette aventure. Il a accepté de laisser les médecins étudier son cas car ils n’avaient jamais traité d’empoisonnement au cyanure causé par des graines de fruits. Matthew Creme plaide désormais pour qu’un avertissement soit inscrit sur les paquets de fruits. Au cas où d’autres auraient la même idée que lui.