Kirghizstan: La fille du président provoque la polémique avec une photo d'allaitement

KIRGHIZSTAN Elle dénonce « une culture de l’hypersexualisation du corps féminin »...

M.C.
— 
Aliya Shagieva a fini par effacer la photo de son compte Instagram.
Aliya Shagieva a fini par effacer la photo de son compte Instagram. — Aliya Shagieva

La mère, en sous-vêtements, allaite son bébé. Une photo comme beaucoup d’autres sur Instagram. Mais le cliché, posté en avril sur le réseau social, a provoqué la polémique. Aliya Shagieva n’est autre que la fille cadette du président du Kirghizstan. Sous la pression des internautes, mais aussi de son père, Almazbek Atambaev, et de sa mère Raisa, la jeune femme a fini par effacer la photo. Aujourd’hui, elle dénonce dans une interview à la BBC « une culture de l’hypersexualisation du corps féminin ».

>> A lire aussi : Une sénatrice australienne allaite durant son discours et brise le tabou de la maternité au travail

« Le corps qui m’a été donné n’est pas vulgaire. Il est fonctionnel, sa fonction est de répondre aux besoins physiologiques de mon bébé, pas d’être sexualisé », déclare-t-elle. Dans la société conservatrice d’Asie centrale, ex-république soviétique majoritairement musulmane, l’allaitement en public est accepté. Mais en voyant la photo sur internet, les internautes ont jugé qu’il n’était pas nécessaire de poster des images de ces moments intimes. D’autres ont critiqué son manque de pudeur.

Prendre soin de mon bébé est plus important que ce que les gens pensent de moi »

« Quand j’allaite mon enfant, je sens que je lui donne le meilleur. Prendre soin de mon bébé et répondre à ses besoins est plus important que ce que les gens pensent de moi », rétorque Aliya Shagieva, que le journaliste de la BBC décrit comme « très courageuse et très différente » dans le contexte de la société kirghize.

View this post on Instagram

Понедельник дарит возможность окинуть взглядом прошедшую неделю и сделать выводы. Конечно, день недели - это просто условность, но подобные вещи очень помогают, когда ты решил меняться. Смотреть на себя другими глазами страшно. Вполне возможно, что при честном взгляде на себя мозг начнёт сопротивляться, а гордыня попробует внушить, что ты и всё и так сам знаешь. Но, как показывает практика, о своём истинном "Я" мы почти никогда не вспоминаем. Наш взгляд нацелен на внешнее. Все требуют открытости от других, но нечестны с самим собой. (Продолжение текста в следующей публикации) Mondays give us an opportunity to reflect on the past week and draw a summary of it. A week day is certainly a conditional definition, but conditional definitions are particularly helpful when you make a decision to change. Having a different perspective on your own self is scary. It is very much likely that an honest look inside will make your mind resist, and your sense of pride would try to convince you that you know it all. However, as the practice demonstrates we almost never think of our true self. Our outlook is directed outwards. Everyone demands others to be open, but are rarely honest about themselves. (Continue reading in the next post)

A post shared by Aliya Shagieva (@chestnayaaa) on

Très active sur les réseaux sociaux, où la photo polémique avait été postée avec la légende « J’allaiterai mon enfant à chaque fois et partout où il aura besoin d’être nourri », elle a l’habitude de poster des images la mettant en scène elle, son bébé et son mari. A l’époque, sa photo – et la polémique qui l’a accompagnée - avait fait le tour des médias,  jusqu’en Europe.