Donald Trump annonce le limogeage de son chef de cabinet Reince Priebus via Twitter

ETATS-UNIS Priebus est remplacé par le général John Kelly, jusque-là secrétaire à la Sécurité intérieure...

P.B.

— 

L'ancien chef de cabinet de Donald Trump, Reince Priebus, le 28 juillet 2017.
L'ancien chef de cabinet de Donald Trump, Reince Priebus, le 28 juillet 2017. — Alex Brandon/AP/SIPA

Un tweet et puis s’en va. Dans un style 100 % trumpien, le président des Etats-Unis vient d’annoncer sur Twitter qu’il remplace son chef de cabinet, Reince Priebus, par l’ancien général John Kelly, qui était jusque-là le secrétaire à la Sécurité intérieure. Trump a « remercié Reince Priebus pour son service et son dévouement au pays. Nous avons accompli de grandes choses ensemble et je suis fier de lui ».

Selon CNN, Priebus a offert sa démission jeudi. Dans la pratique, il était sur la sellette depuis un moment et la guerre avec le nouveau directeur de la communication Anthony Scaramucci a éclaté au grand jour jeudi. Ce dernier a accusé l’ancien chef de cabinet de Donald Trump d’être à l’origine de certaines fuites dans la presse et l’a qualifié de « putain de schizophrène paranoïaque », sans être réprimandé par Donald Trump.

Le général Kelly, un fidèle

« John a fait un travail spectaculaire à la Sécurité intérieure, c’est l’une des stars de mon gouvernement », écrit le président américain. A la tête de la Homeland Security, John Kelly, un ancien général apprécié par les républicains et les démocrates, a été chargé d’appliquer la politique migratoire de Donald Trump.

Alors que les six premiers mois de Donald Trump se sont déroulés dans le chaos, entre l’enquête sur la Russie, le feuilleton de son décret anti-imigration et l’échec sur Obamacare, le président américain a fait du ménage depuis huit jours :

  • le porte-parole de la Maison Blanche, Sean Spicer, a été remplacé par Sarah Huckabee Sanders.
  • le directeur de la communication, Michael Dubke, par Anthony Scaramucci.
  • et le chef de cabinet Reince Preibus, par Michael Kelly.

Sans compte le directeur du FBI, James Comey, et le conseiller à la sécurité nationale Michael Flynn, plus tôt cette année. A qui le tour?