Etats-Unis: Une étude montre que la fessée est «dangereuse» pour les enfants

EDUCATION « Plus les enfants reçoivent la fessée et plus ils risquent de développer des comportements antisociaux ou de développer des problèmes psychiques », expliquent des scientifiques…

H. B.
— 
Une mère donne une fessée à son enfant
Une mère donne une fessée à son enfant — SERGE POUZET/SIPA

La fessée administrée aux enfants a-t-elle vraiment une vertu pédagogique ? Une étude menée par des chercheurs américains sur une période de 50 ans auprès de 160.000 enfants montre que ce châtiment corporel n’aurait aucun effet « bénéfique ».

« Plus les enfants reçoivent la fessée et plus ils risquent de développer des comportements antisociaux ou de développer des problèmes psychiques », note cette étude réalisée par des scientifiques de l’université du Texas publiée dans la revue Journal of Family Psychology.

Un geste qui se transmet de génération en génération

« L’étude montre que la fessée augmente la probabilité d’une variété importante de symptômes chez l’enfant. La fessée produit donc l’inverse de ce que les parents voudraient », a expliqué à NBC Andrew Grogan-Kaylor, professeur à l’université du Michigan et coauteur de l’étude.

>> A lire aussi : Pourquoi la fessée n'est (pas encore) interdite en France?

Autre effet pervers : les enfants qui ont subi des fessées sont plus susceptibles de recourir eux-mêmes à la fessée en tant que parent, transmettant ainsi ce geste de génération en génération, précise Elizabeth Gershoff, professeur à l’université du Texas. « Nous espérons que cette étude permettra d’éduquer les parents sur les dangers potentiels de la fessée et les encouragera à choisir des méthodes de discipline plus positives », ajoute la scientifique, également co-auteure de l’étude.

En France, l’amendement contre la fessée inscrit dans la loi Egalité et citoyenneté a été censuré en début d’année par le Conseil constitutionnel. Contrairement à la majorité des pays européens, les parents sont donc autorisés en France à donner la fessée à leurs enfants.