Fusillade dans l'enceinte de l'ambassade d'Israël en Jordanie, un mort et deux blessés

JORDANIE Ces violences pourraient être liées au nouveau dispositif de sécurité installé par Israël aux entrées de l’esplanade des Mosquées, qui a suscité la colère en Jordanie...

20 Minutes avec AFP

— 

Les forces de sécurité jordaniennes devant l'ambassade d'Israël à Amman, le 23 juillet 2017.
Les forces de sécurité jordaniennes devant l'ambassade d'Israël à Amman, le 23 juillet 2017. — Khalil Mazraawi / AFP

Violences à Amman. Un Jordanien a été tué et un Israélien ainsi qu’un autre Jordanien ont été blessés lors d’une fusillade survenue dimanche dans l’enceinte de l’ambassade d’Israël de la capitale jordanienne, a indiqué la Sûreté générale jordanienne.

Il n’est pas clair dans l’immédiat si l’incident est lié aux tensions provoquées ces derniers jours par la mise en place par Israël de détecteurs de métaux aux entrées de l’esplanade des Mosquées à Jérusalem-Est occupée, un site ultrasensible géré par la Jordanie, qui a engendré des violences meurtrières entre Palestiniens et forces de sécurité israéliennes et suscité la colère en Jordanie.

>> A lire aussi : Les autorités israéliennes sous pression après des violences meurtrières

« Une force de sécurité s’est rendue sur place (…) et a ouvert une enquête sur l’incident », a précisé la Sûreté générale jordanienne. « Selon les premiers éléments de l’enquête, trois personnes dont un Israélien ont été blessées et évacuées (vers un hôpital), avant que l’un des deux Jordaniens ne décède de ses blessures provoquées par des coups de feu ». D’après le communiqué, « deux citoyens jordaniens étaient entrés dans le bâtiment avant l’incident pour réaliser des travaux de menuiserie ».

Colère contre le nouveau dispositif de sécurité de l’esplanade des Mosquées

Les forces de sécurité ont encerclé le secteur de l’ambassade en début de soirée et se sont déployées dans les rues voisines, selon un correspondant de l’AFP. Plus tôt, une source de la Sécurité jordanienne avait indiqué qu’un « incident » avait eu lieu à l’ambassade d’Israël, située dans le secteur de Rabieh, dans l’ouest d’Amman, et qu’un Jordanien avait été tué et un Israélien blessé, sans fournir plus de précisions.

Le nouveau dispositif de sécurité installé le 16 juillet par Israël aux entrées de l’esplanade des Mosquées a suscité la colère en Jordanie, où vendredi, plusieurs milliers de manifestants ont défilé à Amman et dans d’autres villes, à l’appel de la mouvance islamiste et de partis de gauche.

« Nous irons à al-Aqsa en martyrs par millions », répétaient-ils entre autres, en référence à la mosquée s’élevant sur l’esplanade des Mosquées, troisième lieu saint de l’islam. Depuis l’installation des portiques de sécurité, les Palestiniens ont boycotté le site, priant en dehors, et les violences entre manifestants et forces israéliennes ont été quotidiennes. Israël et la Jordanie sont liés par un traité de paix signé en 1994.