Etats-Unis: L'une des victimes du «clown tueur» identifiée 41 ans après les faits

FAITS DIVERS Six des victimes de l’homme qui a sévi entre 1972 et 1978 restent encore à identifier...

C. Ape.

— 

James Haakenson a été identifié comme étant l'une des victimes du tueur en série John Gacy
James Haakenson a été identifié comme étant l'une des victimes du tueur en série John Gacy — G-Jun Yam/AP/SIPA

Il était porté disparu depuis 1976. James Byron Haakenson, dit Jammie, a été identifié comme étant l’une des victimes de John Wayne Gacy, qui a tué 33 adolescents et jeunes hommes à Chicago, dans l’Illinois, rapportent plusieurs médias locaux.

Six des victimes de l’homme qui a sévi entre 1972 et 1978 restent encore à identifier. John Wayne Gacy, interpellé en 1978, attirait des adolescents à son domicile de Norwood Park avant de les violer, ligoter, torturer et tuer. L’homme, l’un des tueurs en série les plus meurtriers des Etats-Unis, enterrait ensuite les corps dans son sous-sol ou s’en débarrassait dans une rivière, explique le New York Times.

Un clown tueur

L’homme était connu dans son quartier pour ses apparitions déguisé en Pogo le clown lors de fêtes pour enfants. Personnage de clown qu’il a à plusieurs reprises peint ou interprété en prison.

Condamné pour meurtre en 1980, l’homme a été exécuté en 1994. Mais les restes de ses victimes font l’objet d’analyses depuis près de quatre décennies.

>> A lire aussi : Un homme, soupçonné d'être un tueur en série de sans-abri, arrêté en Californie

La famille de James, originaire du Minnesota, n’avait plus eu de nouvelles du jeune homme depuis le 5 août 1976, date à laquelle il avait appelé sa mère pour lui dire qu’il était bien arrivé à Chicago, a indiqué le département du shérif. Les enquêteurs estiment qu’il a croisé le chemin du tueur en série peu de temps après. Le corps de James a été retrouvé en décembre 1978 dans un vide sanitaire aux côtés de deux autres victimes. L’une d’elles, identifiée au moment de la découverte comme étant Rick Johnston, avait disparu le 6 août 1976.

« Mon frère a disparu depuis tellement longtemps, c’est tellement bien de l’avoir retrouvé, même si ce n’est pas une bonne nouvelle », a déclaré Lorie Haakenson, la sœur de James, au Chicago Tribune. C’est grâce aux analyses réalisées à partir de son ADN que le corps de son frère a pu être identifié.