Etats-Unis: Un père transgenre accouche de son premier petit garçon

FAMILLE Né femme, Trystan Reese a commencé à 19 ans un traitement hormonal pour devenir un homme. Il a conservé son utérus et a donc pu porter son enfant…

20 Minutes avec agence

— 

Trystan Reese (à gauche), son compagnon Biff Chaplow et leur fils Léo.
Trystan Reese (à gauche), son compagnon Biff Chaplow et leur fils Léo. — Facebook / Biff and I

Il s’appelle Léo, mesure 54,6 cm, pèse 4,550 kilos et est en parfaite santé. Ce bébé, né samedi dernier, est le fils de Trystan Reese, un homme transgenre de 34 ans dont la grossesse a été particulièrement médiatisée.

Le couple avait déjà adopté deux enfants

Né avec des organes génitaux féminins, Trystan Reese a commencé, à l’âge de 19 ans, un traitement hormonal pour devenir un homme. Une transition partielle puisqu’il a fait le choix de conserver son utérus. Il a donc pu porter et donner naissance au petit Léo.

>> A lire aussi : Législatives: Une candidate transgenre fait campagne en métropole lilloise

Cet Américain et son compagnon Biff Chaplow, qui vivent à Portland dans l’Oregon, ont partagé leur quotidien sur Facebook avec des milliers de fidèles, notamment au cours de la grossesse. Le couple avait déjà adopté deux enfants, en 2011, avant de se lancer dans cette aventure.

Une première tentative s’était soldée par une fausse couche

Trystan a stoppé son traitement à base de testostérone des mois avant sa grossesse pour se donner toutes les chances de réussite. Après une première fausse couche, le couple a donc enfin réalisé son rêve.

La première fois qu’un homme transgenre a donné naissance à un enfant remonte à 2008. C’était déjà aux Etats-Unis.

« Je me suis lancé dans cette aventure parce qu’un de mes amis très proches a fait pareil, a confié Trystan Reese à Paris Match. Je suis le seul à en parler, mais il y a de nombreux trans masculins qui sont dans le même cas. Je veux ouvrir de nouveaux horizons à ceux qui, comme moi, ont eu besoin de changer de sexe. Pour moi, c’est un devoir. Et tant pis si je reçois des courriers haineux. »