Maddie: la police portugaise reconnaît s'être «précipitée» en mettant les McCann en examen

DISPARITION Le porte-parole des parents de Madeleine demande la levée...

avec agence

— 

Quatre mois après la disparition au Portugal de leur fille Madeleine, dans laquelle ils nient farouchement toute implication, Kate et Gerry McCann sont rentrés dimanche en Grande-Bretagne, où ils entendent préparer leur défense.
Quatre mois après la disparition au Portugal de leur fille Madeleine, dans laquelle ils nient farouchement toute implication, Kate et Gerry McCann sont rentrés dimanche en Grande-Bretagne, où ils entendent préparer leur défense. — Rui Vieira AFP/pool

Si la police portugaise s’est «précipitée» en les mettant en examen, elle devrait lever cette décision. C’est le raisonnement du porte-parole de Kate et Gerry McCann, parents de la petite Madeleine disparue le 3 mai au Portugal. Il réagissait à une interview donnée par Alipio Ribeiro, directeur national de la Police judiciaire portugaise, où il reconnaît que ses services avaient fait preuve d'une «certaine précipitation» lors de la mise en examen des parents, le 7 septembre dernier.

«Je ne doute pas qu'il y aurait peut-être dû y avoir une autre évaluation», a déclaré Alipio Ribeiro.

Ces déclarations montrent qu'il «n'y a aucune preuve contre Kate et Gerry», estime leur porte-parole. «Comme je l'ai dit sans relâche, Kate et Gerry sont totalement innocents de toute implication dans la disparition de Madeleine et dorénavant, à la lumière des remarques de M. Ribeiro, nous exhortons les autorités judiciaires portugaises à agir de manière humaine et à lever le statut d'arguido (suspect, ndlr) le plus rapidement possible»,a-t-il ajouté.

>>> Tout notre dossier sur la disparition de Maddie en cliquant ici...

Les parents de la petite Maddie sont soupçonnés par les enquêteurs d'homicide involontaire, mais aucune mise en accusation formelle n'a été prononcée à leur encontre. Kate et Gerry McCann se disent convaincus que leur fille a été enlevée et mènent une campagne internationale intensive en vue de la retrouver.

Les McCann emploient depuis septembre une agence de détectives privés en Espagne et ont diffusé deux portraits-robots d'un homme susceptible d'être lié à la disparition de leur fille.

Les enquêteurs portugais s'appuient sur des indices prélevés dans l'appartement et le véhicule des McCann en août dernier. Mais à ce jour, la police judiciaire s'est refusée à rendre publiques les conclusions des expertises réalisées par un laboratoire britannique.