«Coïncidence» avec le Darfour

TCHAD L'action des rebelles se déroule alors que...

— 

La bataille de N'Djamena entre l'armée tchadienne et l'alliance rebelle hostile au président Idriss Deby Itno, qui a traversé cette semaine le pays à partir du Soudan, a commencé samedi matin;
La bataille de N'Djamena entre l'armée tchadienne et l'alliance rebelle hostile au président Idriss Deby Itno, qui a traversé cette semaine le pays à partir du Soudan, a commencé samedi matin; — Sonia Rolley AFP/archives

La bataille de N'Djamena coïncide avec le lancement de la force européenne dans l'est du Tchad et en Centrafrique. Les 3.700 hommes de la force, dont 2.100 Français, sont censés, d'ici à fin mai, protéger les réfugiés du Darfour (ouest du Soudan) ainsi que les déplacés internes tchadiens et centrafricains, soit 450.000 personnes au total.

Plusieurs experts, ainsi que les autorités tchadiennes, estiment que le Soudan, parrain des rebelles tchadiens, les a incités à attaquer pour perturber ce déploiement à ses portes.