Prix Nobel de la Paix 2010: Liu Xiaobo, le dissident chinois bientôt transféré à l'étranger?

TRANSFERT Il est atteint d'un cancer du foie en phase terminale...

20 Minutes avec AFP

— 

L'attribution du Nobel de la paix à Liu Xiaobo, condamné à 11 ans de prison dans son pays pour "subversion du pouvoir de l'Etat" après avoir cosigné la "Charte 08" qui réclame une Chine démocratique, a ulcéré le régime chinois qui considère l'opposant comme un "criminel".
L'attribution du Nobel de la paix à Liu Xiaobo, condamné à 11 ans de prison dans son pays pour "subversion du pouvoir de l'Etat" après avoir cosigné la "Charte 08" qui réclame une Chine démocratique, a ulcéré le régime chinois qui considère l'opposant comme un "criminel". — Sebastien Nogier AFP/Archives

Des avis divergents. Alors que les médecins chinois ayant examiné Liu Xiaobo avaient fortement déconseillé un transfert du dissident chinois, leurs confrères allemands et américains se sont prononcés en faveur d’un transport à l’étranger du Prix Nobel de la Paix 2010.

Ils considèrent que ce transfert est « sans danger » pour Liu Xiaobo qui souffre d’un cancer du foie en phase terminale.

Transféré hors de Chine ?

Dans un communiqué commun, l’expert américain en oncologie Joseph Herman, du Centre de traitement du cancer MD Anderson, et le médecin allemand Markus Buchler, de l’Université de Heidelberg, ont déclaré : « Liu peut être transporté sans danger avec les moyens d’évacuation sanitaires appropriés ». Les établissements de l’Américain et de l’Allemand ont donné leur accord pour accueillir Liu pour y être soigné, selon le même communiqué.

Des amis du Nobel l’estiment cependant proche de la mort après l’annonce jeudi par l’hôpital chinois que la fonction hépatique de son foie « se détériore ».

>> A lire aussi : 140 prix Nobel demandent à la Chine de libérer Liu Xiaobo

En phase terminale

Le dissident avait été placé en liberté conditionnelle et hospitalisé après avoir été diagnostiqué en mai avec un cancer du foie en phase terminale.

Le militant pro-démocratie de 61 ans a été condamné en 2009 à 11 ans de réclusion pour « subversion » après avoir appelé à des réformes démocratiques. Il avait co-rédigé un manifeste, la Charte 08, prônant notamment des élections libres. Lors de la cérémonie de remise du Nobel à Oslo en 2010, il était représenté par une chaise vide.