Royaume-Uni: Des milliers de personnes défilent à Londres contre la politique d'austérité de Theresa May

SOCIETE Les Britanniques estiment que la Première ministre conservatrice a perdu toute légitimité après son revers aux législatives du 8 juin...

M.P. avec AFP

— 

Protestors march through central London as they take part in an anti-austerity demonstration on July 1, 2017.  / AFP PHOTO / Daniel LEAL-OLIVAS
Protestors march through central London as they take part in an anti-austerity demonstration on July 1, 2017. / AFP PHOTO / Daniel LEAL-OLIVAS — AFP

Des milliers de personnes ont défilé, ce samedi, dans les rues de Londres (Royaume-Uni) contre les mesures d'austérité du gouvernement de Theresa May. Les manifestants, en tête desquels figurent les membres du mouvement People's Assembly, estiment que la Première ministre conservatrice a perdu toute légitimité après son revers aux législatives du 8 juin.

>> A lire aussi : Grande-Bretagne: Qui est Jeremy Corbyn, la nouvelle coqueluche des anti-austérité?

«Les tories, dehors»

Les manifestants ont marché derrière une grande banderole où l'on pouvait lire «Les tories, dehors», tandis que d'autres brandissaient des pancartes «Les coupes (budgétaires) coûtent des vies», en référence à la politique d'austérité menée par les conservateurs au pouvoir depuis 2010.

La Première ministre, Theresa May, traverse une crise de leadership depuis les élections législatives du 8 juin dernier. Elle avait convoqué le scrutin par anticipation, persuadée de l'emporter haut la main, pour finalement y perdre sa majorité absolue, et une bonne partie de son crédit.

Des économies aux dépens de la sécurité

Ce résultat constitue un net «rejet» des conservateurs, a écrit dans un communiqué le mouvement anti-austérité People's Assembly, un des organisateurs de la manifestation. L'organisation estime aussi que l'incendie de la tour Grenfell à Londres (au moins 80 morts) est «le plus tragique exemple de ce que peuvent être les conséquences de l'austérité».

Ces critiques reprennent les arguments de survivants du drame qui accusent les gestionnaires de la tour d'avoir fait des économies aux dépens de leur sécurité, parce qu'ils venaient de milieux modestes.

Les premiers signes d'un assouplissement de la politique d'austérité

Le leader de l'opposition travailliste, Jeremy Corbyn, devait prendre la parole dans la journée. Quant à Theresa May, elle a obtenu de justesse ce jeudi le vote de confiance du Parlement, grâce au soutien controversé du DUP, un petit parti ultra-conservateur nord-irlandais.

>> A lire aussi : VIDÉO. «Oh Jeremy Corbyn», comment le leader travailliste est devenu une icône du Web

Son gouvernement a donné mercredi les premiers signes d'un assouplissement de sa politique d'austérité, indiquant qu'il pourrait revoir à la hausse les salaires du secteur public.