Etats-Unis: Un policier adopte le garçon de 8 ans qu'il a sauvé de parents violents

BELLE HISTOIRE Pour son comportement, Jody Thompson a été décoré en début de semaine par la police de l'Oklahoma...

Guillaume Novello

— 

Des policiers à Oklahoma City (illustration).
Des policiers à Oklahoma City (illustration). — Sue Ogrocki/AP/SIPA

C’est une belle histoire qui nous vient d’Oklahoma aux Etats-Unis. Il y a deux ans, Jody Thompson, un policier de la petite ville de Poteau, est intervenu dans un cas d’abus d’enfants, rapporte CBS News. Quand il est arrivé sur les lieux, il a découvert un garçon de 8 ans souffrant de malnutrition - il pesait moins de 30 kilos ! - avec les poignets liés par une ceinture, des bleus le long du dos et une énorme bosse sur sa tête. Il avait également été immergé dans une poubelle pleine d’eau froide. « C’était la pire chose que j’aie jamais vue », commente Thompson.

Le policier a alors conduit le garçon, John, dans un centre de défense des droits de l’enfance d’Oklahoma, puis à l’hôpital où il a été admis en soins intensifs. Il a veillé sur lui jusqu’au lendemain. « Je savais à cet instant que le seul endroit où il serait en sécurité, cétait avec moi », se rappelle Thompson.

Trois nouveaux enfants en moins d’un an

Le lendemain, le policier a donc contacté le Département des services sociaux de l’Oklahoma (DHS) pour devenir un parent d’accueil agréé. Et quelques jours plus tard, le 30 avril 2015, il a ramené John à la maison. « A l’époque, j’avais deux fils de 8 et 15 ans. Quand j’ai amené John, je ne leur ai rien dit ni à ma femme, enchaîne Jody Thompson. Tout le monde savait… Ils avaient confiance en ce que je faisais. » Et deux jours plus tard, la famille s’est de nouveau agrandie quand la femme de Thomson a appris sa troisième grossesse.

Mais l’histoire ne s’arrête pas là, puisque près de 7 mois plus tard, le 3 novembre 2015, le DHS a appelé Thompson pour le prévenir que la mère de John avait accouché d’une petite fille en prison et pour lui demander s’il était prêt à l’accueillir. Aussitôt demandé, aussitôt accepté. « Nous l’avons récupéré à l’hôpital le lendemain quand elle avait un jour, et nous l’avons directement amenée à la maison », précise le policier.

En août, les Thompson ont formellement adopté John dont les parents, incarcérés et en attente de procès, avaient renoncé à leurs droits parentaux. Et le 16 février, ça a été le tour de la petite fille, Paizley.

Un exemple à suivre

Mardi 27 juin, Jody Thompson a reçu un certificat de recommandation du Bureau des enquêtes d’Oklahoma pour son comportement envers les deux enfants. « Les actions de Jody et celles de sa famille sont inoubliables. Cet amour et cette compassion qu’il a manifestés à ce jeune homme et à sa sœur est un exemple que tout le monde devrait suivre », a affirmé le chef de la police de Poteau, Stephen Fruen dans un communiqué.

« Jamais, dans ma vie, je n’ai rêvé d’avoir une grande famille, mais Dieu avait des plans différents, et nous sommes là, conclut le policier. J’aime tout ce qui m’arrive. »