Donald Trump n'accueille plus de dîner de fin du ramadan à la Maison Blanche

ETATS-UNIS Le président des Etats-Unis Donald Trump rompt avec les fêtes célébrant la fin du ramadan à la Maison Blanche, lancées en 1805 puis réinstallées en 1996...

A.-L.B.
— 
Donald Trump à Washington, le 4 juin 2017.
Donald Trump à Washington, le 4 juin 2017. — Olivier Douliery/NEWSCOM/SIPA

Cette année, le président des Etats-Unis Donald Trump n’a pas organisé de dîner célébrant la fête du mois de jeûne du ramadan à la Maison Blanche, rapporte CNN.

C’est une première depuis 1996, date à laquelle, Hillary Clinton, l’épouse du président Bill Clinton, avait réinstaurée cette fête à l’occasion de l’Aïd el-Fitr en accueillant des invités à la Maison Blanche.

Première fête en 1805

Dans un communiqué, le président Donald Trump et son épouse Melania adressent leurs « sincères salutations aux musulmans qui fêtent l’Aïd al-Fitr ». Ce communiqué a été relayé par plusieurs journalistes sur les réseaux sociaux.

Des « salutations » mais pas de dîner. La fête de rupture de jeûne à la fin du ramadan a été observée à la Maison Blanche pour la première fois en 1805, le président Thomas Jefferson recevant un ambassadeur tunisien et partageant alors ce repas, précise le quotidien le Washington Post.

Cette annulation s’inscrit dans un contexte de défiance de la part de la présidence américaine vis-à-vis des musulmans. Donald Trump souhaite en effet empêcher, par décret, l’entrée sur le sol américain aux ressortissants de plusieurs pays musulmans. Le décret pris par le président a été suspendu en mars, puis confirmé en mai.