Nigéria: Plusieurs attaques kamikazes à l'université de Maiduguri

ATTAQUES L'université de la grande ville du nord-est du Nigeria a fait l'objet d'une série d'attaques kamikazes dimanche...

A.-L.B.

— 

Illustration de forces de sécurité à Maiduguri, au Nigeria, le 8 août 2013, dans une région frappée par les attaques de Boko Haram
Illustration de forces de sécurité à Maiduguri, au Nigeria, le 8 août 2013, dans une région frappée par les attaques de Boko Haram — Sunday Alamba/AP/SIPA

Une série d’attaques suicides a frappé dimanche l’université de la grande ville du nord-est du Nigeria, Maiduguri, rapporte le quotidien Premium Times Nigeria citant une source policière.

La capitale de l’Etat du Borno, le berceau du groupe  terroriste Boko Haram, est la cible d’attaques et de violences régulières. La dernière attaque remonte au 19 juin, quand des femmes kamikazes ont actionné leurs bombes et tué 16 personnes dans un camp de déplacés à la périphérie de Maiduguri.

Plus de 20.000 morts depuis 2009

L’université de Maiduguri​, déjà attaquée quatre fois depuis le début de l’année, a été la cible de plusieurs attaques suicides dimanche. Plusieurs kamikazes se sont fait exploser à différents endroits de cette université, notamment devant le bureau de sécurité du site universitaire, causant la mort de deux personnes, a précisé dimanche soir le directeur des relations publiques de la police de Borno, Victor Isukwu.

>> A lire aussi: Secte, mouvement islamiste ou groupe terroriste: Qui se cache derrière Boko Haram?

Danjuma Gambo, professeur et porte-parole de l’université, a évoqué trois attentats suicides dimanche. Des fusillades ont par ailleurs été entendues sur le site.

Depuis 2009, le conflit avec la secte islamiste Boko Haram a fait plus de 20.000 morts et plus de 2,6 millions de déplacés dans le bassin du lac Tchad.