Les citoyens européens pourront rester après le Brexit, promet Theresa May

EUROPE La Première ministre britannique a dévoilé ses propositions, jeudi...

20 Minutes avec AFP

— 

La Première ministre britannique Theresa May
La Première ministre britannique Theresa May — AFP

Un geste de bonne volonté. Les citoyens de l'UE pourront rester au Royaume-Uni après la date effective du Brexit, a assuré Theresa May jeudi lors d'un sommet européen à Bruxelles, selon une source gouvernementale britannique. «Il ne sera demandé à aucun citoyen de l'UE qui se trouve actuellement au Royaume-Uni de façon légale de quitter le pays au moment où il sortira de l'UE», a expliqué cette source.

Problème, la Première ministre britannique a en même temps prévenu qu'elle rejetait toute compétence de la Cour de justice de l'UE (CJUE) pour trancher les litiges sur les droits des citoyens de l'Union après le Brexit. Seuls «nos très respectables tribunaux» pourront trancher ces différends, a indiqué cette source. «Les engagements que nous faisons pour les citoyens de l'UE seront inscrits dans le droit britannique» car «nous voulons retrouver le contrôle de nos propres lois», a insisté la Première ministre conservatrice.

«Un bon début», selon Merkel

«C'est un bon début. Mais bien sûr il reste encore beaucoup, beaucoup d'autres questions», a commenté la chancelière allemande Angela Merkel.

La question des tribunaux pourrait envenimer les négociations puisque les 27 réclament avec insistance que les droits des citoyens européens après le Brexit continuent de relever de la jurisprudence européenne émanant de la CJUE basée à Luxembourg. Plus de 3 millions de ressortissants européens vivent au Royaume-Uni et plus d'un million de Britanniques résident dans le reste de l'Union.

Le maintien de leurs droits est l'un des trois sujets «prioritaires» que les Européens veulent avoir gravé dans le marbre avant de commencer à ébaucher la relation future qu'ils bâtiront avec le Royaume-Uni, après sa sortie de l'Union européenne prévue en mars 2019.