Chine: Huit morts et 66 blessés dans une explosion devant une école maternelle

EXPLOSION La cause de la déflagration serait une bombe artisanale…

20 Minutes avec AFP

— 

Fengxian, en Chine.
Fengxian, en Chine. — CAPTURE ECRAN GOOGLE MAPS

Une explosion devant une école maternelle de l’est de la Chine a tué ce jeudi au moins huit personnes et fait 66 blessés dont neuf graves, ont annoncé les autorités.

Selon les premiers éléments recueillis par les enquêteurs, l’explosion aurait été provoquée par une bombe artisanale. L’auteur a été tué. Il était apparemment atteint d'une maladie nerveuse. « Du matériel explosif a été retrouvé dans l'appartement » de cet homme de 22 ans, qui est décédé lors de la déflagration, ont précisé les autorités de Fengxian, dans la province du Jiangsu, où est situé l’établissement. C'est une analyse ADN qui a permis son identification. Les enquêteurs ont aurait trouvé sur les murs de l'appartement des inscriptions comportant les mots « mort », « mourir » et « destruction », selon la même source.

Plusieurs blessés graves

L’explosion s’est produite à 16h50 (8h50 GMT) près de l’école et a fait huit morts et 66 blessés, dont neuf graves, a précisé la municipalité de Xuzhou, qui administre Fengxian. Les blessés ont été conduits à l’hôpital, selon le gouvernement local.

Des photos publiées en ligne par des médias officiels montraient de nombreux enfants et des femmes assis à même le sol ou allongés, certains inconscients et les vêtements déchirés. Une femme serrait dans ses bras une fillette, visiblement en pleurs.

Une vidéo publiée sur Internet par le Quotidien du peuple, l’organe du Parti communiste au pouvoir, montrait des secouristes qui arrivaient sur les lieux du drame avec des civières. Dans une autre vidéo, des gens étaient allongés dans un hôpital.

Plusieurs drames frappant des écoliers

Des médias chinois en ligne ont rapporté les propos d’un commerçant affirmant avoir entendu un « boum » vers 17h (9h GMT) et avoir ensuite constaté qu’une explosion avait eu lieu à l’entrée de l’établissement.

C’est le dernier drame à frapper une école maternelle en Chine en l’espace de quelques semaines.

En mai, l’incendie d’un car scolaire dans un tunnel de la province du Shandong (est) avait tué 11 enfants, un professeur et le chauffeur. Les autorités locales ont ensuite accusé le conducteur d’avoir délibérément mis le feu au véhicule pour protester contre ses conditions salariales.

En janvier dernier, un homme armé d’un couteau de cuisine avait poignardé 11 élèves dans une école maternelle dans la région du Guangxi (sud), faisant trois blessés graves.