VIDEO. Journée mondiale de l'océan: Plastique dans l'océan, attention danger

ENVIRONNEMENT D'ici 2050, les océans pourraient abritaient plus de plastique que de poissons... 

Aurélie Bazzara

— 

Pour sensibiliser à la pollution des océans au plastique, Greenpeace a mis en place une sculture de baleine morte aux Philippines.
Pour sensibiliser à la pollution des océans au plastique, Greenpeace a mis en place une sculture de baleine morte aux Philippines. — PA

Et si on faisait un peu attention à l'occasion de la Journée mondiale de l'océan ? Selon la revue Scientific Reports, plus de 150 millions de tonnes de déchets plastiques flottent dans les océans. Chaque année, ce sont huit millions de tonnes de déchets plastiques qui sont rejetés dans notre environnement. Avec des conséquences dévastatrices, pour les êtres qui y vivent, mais aussi pour nous.

Ainsi, des cétacés vivant en Méditerranée, comme le rorqual commun ou le cachalot, sont contaminés par les phtalates, substances chimiques présentes notamment dans le plastique, qu'ils ingèrent directement ou via leurs proies, selon les premiers éléments d'une étude du WWF. Et, chaîne alimentaire oblige, ces substances toxiques se retrouvent dans nos assiettes ! 

Les phtalates, utilisés surtout pour assouplir les matières plastiques, sont très présents dans notre quotidien : films plastiques, emballages, revêtements de sol, tuyaux, peintures... On les trouve aussi dans les cosmétiques tels que les parfums, laques, vernis, dentifrices...

Le chef de l'ONU Antonio Guterres y a décrit de manière alarmiste l'état des océans, citant une étude récente démontrant que le volume de déchets plastiques pourrait dépasser le volume de poissons dans les mers d'ici 2050, si rien n'est fait. Face à cette situation d'urgence, la France et six états américains ont adopté des lois interdissant l'utilisation des microbilles de plastiques dans les cosmétiques et les produits nettoyants. Mais ces mesures entreront en vigueur seulement... à partir de 2050.