Birmanie: L'épave de l'avion disparu et des corps retrouvés en mer

FAITS DIVERS L'appareil qui a disparu des radars mercredi transportait en grande majorité des femmes et des enfants, membres de familles de soldats...

20 Minutes avec AFP

— 

L'aéroport de  Dawei  dans le sud-est de la Birmanie.
L'aéroport de Dawei dans le sud-est de la Birmanie. — Capture d'écran 20 Minutes

Les corps d’un homme, d’une femme et d’un enfant, un pneu de l’avion, des bagages et des gilets de sauvetage. L’armée birmane a annoncé, ce jeudi, avoir retrouvé l’épave de l’avion militaire transportant plus de 120 personnes, en grande majorité des femmes et des enfants, membres de familles de soldats, qui avait disparu la veille des écrans radars. L’armée n’a donné aucune précision sur de possibles survivants.

Neuf navires et trois avions de l’armée de l’air mobilisés

Depuis mercredi, neuf navires et trois avions de l’armée de l’air sont mobilisés pour les recherches, en mer d’Andaman, dans le sud-est de la Birmanie. Des informations contradictoires ont circulé depuis le début sur le nombre de personnes à bord. Selon le dernier bilan donné par l’armée, au total 122 personnes se trouvaient à bord. Plus de la moitié des passagers étaient des membres de familles de militaires, dont 15 enfants, selon ce dernier bilan.

Le contact avec l’avion a été perdu au moment où il survolait la région de Dawei (sud-est de la Birmanie), que borde la mer d’Andaman. L’avion avait décollé un peu plus tôt de la ville de Myeik, dans le sud de la Birmanie, où sont basés les militaires et leurs familles et devait atterrir à Rangoun, la capitale économique.

>> A lire aussi : Birmanie: Un avion de la compagnie Air Bagan quitte la piste

« Nous penchons pour un incident technique. La météo était bonne »

« Certains partaient faire des check-up médicaux, d’autres reprenaient le chemin de l’école », a précisé un porte-parole de l’armée, sous couvert de l’anonymat. « Ce type de vol est organisé deux fois par mois pour les familles de militaires », avait expliqué une source aéroportuaire.

« Nous penchons pour un incident technique. La météo était bonne », malgré le début de la période de mousson a expliqué un responsable aéroportuaire. L’entretien du matériel militaire, dans ce pays qui reste l’un des plus pauvres d’Asie du Sud-Est, est sujet à caution malgré la puissance politique conservée par l’armée.

>> A lire aussi : Disparition du vol MH370: N’y a-t-il plus aucune chance de retrouver l’avion?

Une flotte aérienne ancienne et décrépite

Les accidents dans les transports sont fréquents en Birmanie, pays qui s’est ouvert au monde à partir de 2001, après l’autodissolution d’une junte militaire l’ayant isolé pendant des décennies. Et la flotte aérienne est ancienne et décrépite.

Dans cet accident, il s’agissait d’un avion à turbopropulseur Y-8F-200 de fabrication chinoise. L’ancienne junte birmane qui a régné pendant près de 50 ans a acheté de nombreux avions à son puissant voisin chinois à l’époque où le pays était isolé sur la scène internationale.