Etats-Unis : Il se baigne trop vite après un tatouage et meurt d'une grave infection

FAITS DIVERS Le tatouage du jeune homme n'était pas encore cicatrisé...

20 Minutes avec agence

— 

Le jeune homme aurait dû patienter au moins trois semaines après son tatouage avant de se baigner (illustration).
Le jeune homme aurait dû patienter au moins trois semaines après son tatouage avant de se baigner (illustration). — P.Fayolle/SIPA

Un jeune homme originaire du Texas (États-Unis) est décédé d’une grave infection, après s’être baigné trop vite après un nouveau tatouage. Alors qu’il profitait des eaux du Golfe du Mexique, cinq jours seulement après s’être fait tatouer « Jesus is my life » sur le mollet gauche, une bactérie s’est infiltrée dans sa jambe.

Des douleurs aux jambes et une forte fièvre

Trois jours après son plongeon dans les eaux du Golfe du Mexique, le jeune homme a été pris de fièvre et de fortes douleurs dans les deux jambes. Il a été admis à l’hôpital Parkland Memorial Hospital de Dallas.

L’homme était en proie à une infection grave, dont le point d’entrée était son tatouage. « La peau est devenue plus sombre, avec de plus en plus d’ecchymoses, de décoloration et des monticules de liquides commençaient à se rassembler dans ses jambes, ce qui, bien sûr, est très alarmant », explique un médecin de l’université du Texas, auteur d’un rapport sur ce cas dans le BMJ Case Reports.

Décédé d’une septicémie

Dans les premiers temps, les médecins ont pensé que l’état du patient, placé sous assistance respiratoire, pouvait s’améliorer. Mais le jeune homme succombera finalement à une septicémie, deux mois après la baignade fatale,rapporte CNN.

 

>> A lire aussi : Tatouages: La première consultation française ouvre à l’hôpital Bichat, à Paris

Une bactérie très virulente en cause

La responsable de l’infection se nomme vibrio vulnificus, une bactérie très virulente que l’on peut trouver dans les fruits de mer, et qui provoque parfois de graves infections chez les amateurs d’huîtres crues aux États-Unis, précise le médecin à CNN.

Les professionnels de santé insistent : un tatouage reste avant tout un acte lourd, et les tatoués doivent suivre à la lettre les recommandations de leur médecin pour éviter toute complication.