Des fleurs ont été déposé par les Britanniques près du jardin de Potters Fields en hommage à l'attentat de Londres qui a fait 7 morts, le 3 juin 2017.
Des fleurs ont été déposé par les Britanniques près du jardin de Potters Fields en hommage à l'attentat de Londres qui a fait 7 morts, le 3 juin 2017. — Chris J Ratcliffe / AFP

TERRORISME

Attentat de Londres: Une minute de silence pour rendre hommage aux victimes

Ce lundi, des centaines de personnes s’étaient déjà réunies pour une veillée hommage…

Une minute de silence sera respectée dans tout le Royaume-Uni ce mardi à 11h (10h, heure française) en hommage aux victimes de l’attentat de samedi à Londres, tandis que les autorités poursuivent leur enquête à deux jours des élections législatives.

Ce lundi en fin de journée des centaines de personnes s’étaient réunies pour une veillée dans les jardins de Potter Field, à proximité immédiate de l’hôtel de ville de Londres. Au cours d’une courte cérémonie, le maire travailliste de la capitale, Sadiq Khan, s’est présenté en « Britannique musulman patriote » et a dénoncé « l’idéologie perverse » des terroristes, parlant d'« actes répugnants ». « Nous ne laisserons personne, pas même Donald Trump, diviser nos communautés », a déclaré l’élu à la BBC. Sur Twitter, le président américain avait accusé Sadiq Khan de prendre le terrorisme à la légère.

>> A lire aussi : Un deuxième Français est porté disparu

Le troisième complice était encore en cours d’identification

Samedi soir,trois assaillants ont percuté des piétons à bord d’une camionnette blanche en fonçant dans la foule sur le London Bridge, avant d’abandonner leur véhicule et d’attaquer les passants à l’aide de couteaux dans le quartier voisin de Borough Market. L’attentat a été revendiqué par l’organisation Etat Islamique. Parmi les sept morts figurent un Français et une Canadienne, et 36 blessés étaient toujours hospitalisés ce lundi soir, dont 18 dans un état critique.

La police britannique a révélé ce lundi l’identité de deux des trois auteurs de l’attentat : Khuram Shazad Butt, 27 ans, un Britannique né au Pakistan connu des services de police, et Rachid Redouane, 30 ans, qui se présentait comme un binational marocain et libyen. Le commandant de l’unité antiterroriste Mark Rowley a précisé que le troisième complice était encore en cours d’identification.