Irak: A Mossoul, 100.000 enfants pris sous le feu croisé des soldats

CONFLIT L'Unicef appelle toutes les parties du conflit à protéger les enfants... 

20 Minutes avec AFP

— 

De retour à Mossoul après six mois dans un camp de déplacés, cette famille attend la construction de sa nouvelle maison.
De retour à Mossoul après six mois dans un camp de déplacés, cette famille attend la construction de sa nouvelle maison. — Laurence Geai/SIPA

Quelque 100 000 enfants sont en danger à Mossoul, où les forces irakiennes tentent de reprendre les derniers quartiers aux mains du groupe Etat islamique (EI), a indiqué lundi le Fonds de l’ONU pour l’enfance (Unicef).

« Environ 100 000 filles et garçons vivent dans des conditions extrêmement dangereuses dans la vieille ville et d’autres zones de Mossoul-Ouest. Beaucoup sont pris sous le feu croisé » des belligérants, s’est alarmé l’Unicef dans un communiqué.

Morts en voulant fuir

« Les hôpitaux et d’autres installations médicales auraient été la cible d’attaques », a ajouté l’agence onusienne. L’Unicef a appelé « toutes les parties à protéger les enfants (…) à tout moment, conformément au droit international », assurant avoir des informations faisant état de la mort de plusieurs enfants alors qu’ils tentaient de fuir.

Selon l’ONU, plus de 750 000 personnes ont quitté leur foyer depuis le début en octobre de l’offensive sur Mossoul, dernier bastion urbain de l’EI en Irak, et ce chiffre pourrait augmenter drastiquement dans l’ultime phase des opérations.