Le conflit en République Démocratique du Congo a fait 5,4 millions de morts depuis 1998

CRIMES C'est la conclusion désastreuse d'un rapport publié par une ONG...

— 

Des soldats insurgés ont pénétré dans la ville de Rutshuru (Nord-Kivu - est) où de violents combats les opposaient mercredi en fin de matinée aux Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC), a-t-on appris auprès d'habitants.
Des soldats insurgés ont pénétré dans la ville de Rutshuru (Nord-Kivu - est) où de violents combats les opposaient mercredi en fin de matinée aux Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC), a-t-on appris auprès d'habitants. — Jose Cendon AFP/Archives

Quelque 5,4 millions de personnes sont mortes depuis 1998 des suites directes ou indirectes des violences et de la crise humanitaire en République démocratique du Congo, selon un rapport publié mardi par l'organisation non gouvernementale International Rescue Committee (IRC).

Chaque mois, 45.000 personnes meurent des conséquences de la pauvreté et des violences dans ce pays d'Afrique centrale, selon l'ONG.

Ces chiffres qui incluent les victimes directes de la dernière guerre sur le sol congolais (1998-2003), de la poursuite des violences après 2003, et celles indirectes provoquées par la maladie ou la malnutrition, combinent les données issues de cinq études de mortalité réalisées au cours des dix dernières années.

«Ce conflit et ces conséquences, en termes de victimes, surpassent celles de tout autre depuis la Seconde Guerre mondiale», a déclaré dans un communiqué le président d'IRC, George Rupp.

Comme le fait remarquer Paul Moreira sur son blog, Arte a consacré récemment un reportage au conflit congolais.