Suisse: Un internaute condamné pour «diffamation» après un «like» sur Facebook

JUSTICE Cette condamnation est une première, selon les médias locaux…

20 Minutes avec agences

— 

Le fameux "like" du réseau social Facebook, à Berlin le 24 février 2016
Le fameux "like" du réseau social Facebook, à Berlin le 24 février 2016 — TOBIAS SCHWARZ AFP

Il s’agit d’une première dans le pays, selon les médias locaux. Ce lundi, un Suisse a été condamné à une peine avec sursis de 4 000 francs suisses (3 700 euros) pour « diffamation », pour avoir « liké » sur Facebook des propos rédigés contre le président d’une association.

Les faits remontent à 2015. L’homme de 45 ans participe sur le réseau social à une discussion entre défenseurs de la cause animale. Il « like » alors des commentaires sur Facebook qualifiant, sans preuve, de « raciste », « fasciste » et « antisémite », le président d’une association contre les élevages et abattoirs d’animaux, Erwin Kessler, comme l’indique le jugement d’un tribunal d’arrondissement de Zurich.

>> A lire aussi : Facebook: Les règles secrètes de modération dévoilées

D’autres personnes visées

En cliquant sur le célèbre pouce levé, l’homme a propagé un jugement de valeur et des accusations qu’il n’a pas pu prouver, a encore estimé la justice suisse pour justifier sa décision. De son côté, Erwin Kessler a, dans la même affaire, porté plainte contre plusieurs des personnes ayant tenu des propos accusateurs à son encontre sur le forum de discussion en 2015, selon l’avocat de l’un d’entre eux, Amr Abdelaziz.

Certaines personnes ont d’ailleurs déjà été condamnées. Le quadragénaire condamné ce lundi est en revanche le premier à être sanctionné pour avoir « liké » des commentaires écrits par d’autres. Il a la possibilité de faire appel auprès du tribunal cantonal de Zurich.