Illustration : Les diplomés et étudiants du supérieurs sont plus mobiles que les autres.
Illustration : Les diplomés et étudiants du supérieurs sont plus mobiles que les autres. — Andrew Krech/AP/SIPA

POLEMIQUE

Belgique: L'université de Bruxelles envoie un mail demandant aux étudiantes de porter un «joli décolleté»

Le doyen de l'université a dû s'excuser...

Un mail envoyé ce mercredi 24 mai aux futurs médecins diplômés de l’université libre de Bruxelles (ULB) a provoqué la polémique. Il s’agissait d’une invitation à la cérémonie de proclamation des diplômés, qui doit avoir lieu ce 28 juin et pendant laquelle les futurs médecins doivent porter la toge.

« Choquée », « je n’ai pas de mots »

Le rédacteur du message a cependant pris le soin de détailler ses attentes vestimentaires, des attentes jugées sexistes et qui ont provoqué l’ire des étudiants qui n’ont pas manqué de poster leurs remarques sur la page Facebook de l’établissement dédiée à la communauté étudiante. « D’un point de vue esthétique, il est préférable que les jeunes femmes revêtent une robe ou une jupe ainsi qu’un joli décolleté et les hommes, un costume », a-t-il été écrit.

Même s’il a été indiqué plus loin que la consigne n’était « pas obligatoire », le mail a rapidement été partagé et abondamment commenté sur ULB Confessions. « Choquée », « je n’ai pas de mots », « c’est incroyable » peut-on lire à la suite du message d’invitation qui est effectivement qualifié de sexiste par bon nombre d’internautes. L’université a publié ses excuses dès le lendemain sur Twitter, avant de réitérer quelques heures sur le compte Facebook de l’ULB.

« Une certaine harmonie entre la toge portée à cette occasion et votre tenue »

La polémique enflant, le doyen s’est lui-même fendu d’un message d’excuses : « Vous pouvez bien entendu porter la tenue de votre choix, pour autant qu’elle soit correcte et conforme à l’aspect solennel de cet événement unique dans votre vie. Que vous soyez garçon ou fille, nous souhaitons simplement qu’il y ait une certaine harmonie entre la toge portée à cette occasion et votre tenue. »

Selon la direction de l’université, l’auteur du message serait une femme, alors que le mail provient du secrétariat de l’université dont le contingent est essentiellement féminin.